Arsenal retrouve la confiance avant d’affronter le Standard: les Gunners s’imposent pour la première fois depuis dix matches

reuters
reuters

Du sous-sol au septième ciel. C’est ainsi que l’on peut caractériser le sentiment d’Arsenal durant son déplacement périlleux à West Ham. Malmenés par les Hammers au stade olympique de Londres, les Gunners ont admirablement bien réagi après la pause en empilant les buts au malheureux Martin (1-3).

Dix jours après le limogeage d’Unai Emery – dont les résultats étaient insuffisants et qui a été abandonné par la majeure partie de son vestiaire –, Freddie Ljungberg, l’entraîneur intérimaire, a permis aux Gunners de renouer avec la victoire, ce lundi soir. En effet, le dernier succès des Londoniens remontait au 24 octobre face à Guimarães en Europa League (3-2). Depuis lors, ils ont aligné neuf matches sans victoire (cinq partages et quatre défaites). Une statistique qui faisait froid dans le dos, surtout pour un club de ce calibre, habitué à concourir pour les places européennes.

Trois buts en… neuf minutes

Mais heureusement pour les supporters d’Arsenal, la mauvaise série s’est arrêtée ici. Même si Freddie Ljungberg et son staff ont encore du pain sur la planche… Méconnaissables en première période, les Gunners n’ont pas abandonné pour autant. Si le but d’Ogbonna (38e), sur un centre de Fornals, a suscité pas mal d’inquiétude, les Gunners sont revenus des vestiaires avec le couteau entre les dents. En l’espace de neuf minutes, Martinelli (60e), Pepe (66e) et Aubameyang (69e) ont complètement renversé le cours du match en faveur des protégés du Suédois.

Grâce à cette victoire, Arsenal remonte à la neuvième place du classement en Premier League (22 points), alors que West Ham est coincé à la 16e position, avec 16 unités au compteur.

En perdition totale depuis plusieurs semaines, Arsenal a donc retrouvé la confiance avant de se déplacer, jeudi soir (18h55), au Standard. Si les Gunners possèdent encore toutes les cartes en main pour se qualifier pour les seizièmes de finale de l’Europa League, ils doivent encore assurer l’essentiel et composer leur ticket pour le prochain tour. Mais à Sclessin, les Rouches ne s’avouent pas vaincus d’avance…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous