Laurent, le prodige belge de 9 ans, ne deviendra peut-être pas le plus jeune diplômé universitaire du monde

Laurent, le prodige belge de 9 ans, ne deviendra peut-être pas le plus jeune diplômé universitaire du monde

Le record devrait tenir bon. Agé de seulement neuf ans, le Belge Laurent Simons devait obtenir son diplôme d’ingénieur électricien de l’université de technologie d’Eindhoven à la fin du mois de décembre et devenir le plus jeune diplômé universitaire de l’histoire. Le garçon, doté d’un QI de 145, devait ainsi devancer l’Américain Michael Kearney, diplômé en anthropologie à l’âge de 10 ans dans l’Alabama, en 1994.

Problème : ses parents ont décidé de mettre un terme abruptement à son cursus au sein de l’université néerlandaise. Ils ont expliqué à Het Laatste Nieuws être excédés par l’attitude de l’établissement et évoquent un harcèlement envers leur fils, en énumérant une série de plaintes. « Soudain, ils ont accusé Laurent de plagiat. Il est vrai qu’il manquait une liste de références dans la version temporaire d’un devoir, mais il ne s’agissait pas encore de la version définitive de son travail de fin d’études. Pour ce dernier, Laurent avait dû effectuer de nombreux tests et les résultats ne peuvent pas avoir été falsifiés. Il a également aussi prétendument échoué à un examen oral… qu’il n’a même pas passé ! »

La mère de Laurent Simons explique également avoir été la cible de menaces. « Ils n’ont pas dit directement qu’ils allaient contacter la protection de l’enfance si nous nous plaignions d’eux, mais ils ont clairement fait comprendre qu’ils se demandaient si nous ne mettions pas trop Laurent sous pression. » L’université d’Eindhoven a réagi dans un communiqué, confirmant le départ du jeune surdoué et lui souhaitant une bonne continuation.

Sur le même sujet
Université
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous