Battu à Naples, Genk quitte la Ligue des champions sans avoir connu le succès (4-0, vidéos)

Le déplacement à Naples, à présent qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, a viré au cauchemar pour Genk. Dernier de sa poule avec une unité à son compteur, le Racing a certes reçu une leçon de réalisme, mais il a surtout pris l’eau, concédant trois buts lors du premier acte dont un après seulement trois minutes de jeu suite à une erreur individuelle de Vandevoordt, le nouveau plus jeune gardien de la compétition. 3-0 à la pause. Trois buts de Milik, dont un sur penalty (le dernier), après une faute du keeper limbourgeois… Le suspense était annihilé dès le repos.

La seconde période n’était pas fort spectaculaire, les visités gérant leur avantage et les visiteurs se montrant trop maladroits dans leurs derniers gestes. On recense tout de même un goal de Dries Mertens sur penalty (score final 4-0). Le Racing n’aura donc pas connu les joies de la victoire cette saison dans la plus belle des compétitions européennes. Il est logiquement éliminé. Il ne lui reste déjà plus que le championnat car l’Antwerp l’avait sorti la semaine dernière en Coupe de Belgique.

Dans l’autre match, Liverpool a fait la différence en seconde période à Salzbourg (0-2). Les Reds terminent donc à la première place de la poule F. Leurs adversaires du soir sont reversés en Europa League.

Les vidéos des buts

1-0 (Milik)

2-0 (Milik)

3-0 (Milik sur pen)

4-0 (Mertens sur pen)

La fiche technique

Les buts : 3e, 26e et 38e sur pen Milik, 74e Mertens.

Naples : Meret, Di Lorenzo, Manolas, Koulibaly, Mario Rui, Callejon (78e Lllorente), Allan, Fabian, Zielinski (72e Gaetano), Mertens, Milik (78e Lozano).

Genk : Vandevoordt, Maehle, Dewaest, Lucumi, De Norre (82e Borges), Berge, Hrosovsky, Ito (72e Hagi), Paintsil, Samatta (63e Bongonda), Onuachu.

Cartes jaunes : Vandevoordt, De Norre, Koulibaly.

Arbitre : M. Cakir.

Revivez le direct

Le résumé vidéo de Salzbourg – Liverpool (0-2)

Les autres résultats

Les classements

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  2. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  3. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite