Accueil Économie Finances

Banque: un accès au cash toujours plus complexe

Chaque année, le nombre d’automates bancaires s’érode. Supprimer les taxes régionales et communales, souvent importantes, sur les distributeurs de billets est une des solutions avancées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Des élus MR proposent de supprimer taxes régionales et communales sur les automates bancaires pour endiguer la problématique de l’accès au cash, estimé toujours plus difficile au niveau local. Selon nos calculs, le poids de la taxation atteint environ 26 % du coût annuel total d’un distributeur en Wallonie et jusqu’à 37 % dans certaines communes bruxelloises.

1

Le constat

En Belgique, le nombre de distributeurs diminue sensiblement depuis plusieurs années. Selon les chiffres collectés par Febelfin, la fédération du secteur financier, il y avait encore 8.754 automates bancaires dans le pays en 2015. On en dénombre aujourd’hui 7.869.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Lebrun Pierre, mercredi 8 janvier 2020, 23:31

    Plusieurs facteurs sont en jeu : - les banques ont le monopole de la collecte de l'argent, elle doivent le rendre disponible en retour - L'Etat a trois intérêts à la disparition du cash : 1) traçabilité totale de votre vie privée - imposition de politiques de contrainte par le biais de cette traçabilité 2) économies de frais de fabrication 3) !!! : en cas de nouvelle crise financière, il suffit de faire "delete" et votre argent n'existe plus et par conséquent la dette non plus. C'est plus difficile à faire lorsque vous pouvez toujours mettre sous le nez de l'Etat des billets bien concrets ( voir l'opération Guth après guerre qui serait bien plus facile à mener actuellement ! ) - les banques ont deux intérêts 1) éliminer complètement l'Etat et sa monnaie GRATUITE ! 2) dès que le monopole de la monnaie sera passé dans les mains des banques faire payer cette monnaie au tarif monopolistique! - l'érosion du service bancaire s'accélère : nous en sommes à faire le travail d'encodage des banques ( ouverture de compte - virements ...qui se souvient encore des cadeaux que la clientèle recevait afin de l'attirer en agence - depuis trente ans la technique est toujours la même : "offrir" un nouveau service, décourager l'ancienne façon de faire - lorsque celle-ci est désuète faire payer le nouveau "service" ( virements - chèques - cartes bancaires.... - il me semblait que les frais bancaires couvraient tous les "services", or le "service" diminue et les frais augmentent.... En résumé : - le cash fait partie d'une démocratie où la vie privée doit continuer à exister...quoique l'Etat et les banques en pensent ! - le cash est gratuit ( quoique déjà payé par nos impôts ) et doit le rester comme alternative à l'emprise monopolistique des banques - le cash doit continuer à exister comme preuve de l'existence concrète d'une valeur vs une monnaie informatique qui peut disparaître de votre compte du jour au lendemain

  • Posté par Xavier DENOEL, mercredi 11 décembre 2019, 14:24

    Franchement, la diminution de l'accès au cash résulte-t-elle vraiment du niveau des taxes régionales ??? J'y vois plutôt une volonté politique claire d'habituer la population à vivre moins du cash et plus de leur petite carte. En cas de crash financier, il est impossible aux banques de donner du cash à tous ceux qui le réclameront ... Il suffit de regarder ce qui s'est passé à Chypre et en Grèce. En utilisant du cash autant que possible dans nos transactions, nous retardons la généralisation de la carte bancaire ...

  • Posté par Xavier DENOEL, mercredi 11 décembre 2019, 14:24

    Franchement, la diminution de l'accès au cash résulte-t-elle vraiment du niveau des taxes régionales ??? J'y vois plutôt une volonté politique claire d'habituer la population à vivre moins du cash et plus de leur petite carte. En cas de crash financier, il est impossible aux banques de donner du cash à tous ceux qui le réclameront ... Il suffit de regarder ce qui s'est passé à Chypre et en Grèce. En utilisant du cash autant que possible dans nos transactions, nous retardons la généralisation de la carte bancaire ...

  • Posté par Xavier DENOEL, mercredi 11 décembre 2019, 14:24

    Franchement, la diminution de l'accès au cash résulte-t-elle vraiment du niveau des taxes régionales ??? J'y vois plutôt une volonté politique claire d'habituer la population à vivre moins du cash et plus de leur petite carte. En cas de crash financier, il est impossible aux banques de donner du cash à tous ceux qui le réclameront ... Il suffit de regarder ce qui s'est passé à Chypre et en Grèce. En utilisant du cash autant que possible dans nos transactions, nous retardons la généralisation de la carte bancaire ...

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 11 décembre 2019, 13:47

    Quand vous vous rendez compte que durant les six premiers de l’année 2019, Fortis a accumulé un bénéfice de 900.00.000€ ? Savez –vous ce que représente 900.000.000€ ? Alors venir plaider pour une suppression de l’impôts communal sur les distributeurs me semble plus être un gadget qu’une solution ! Le prochain gouvernement doit IMPÉRATIVEMENT imposer aux banques que plus aucuns distributeurs ne soient supprimés et leur imposer que les taxes sur les distributeurs soient payées par l’institution bancaire et non plus par les francisés ! Fortis supprime une agence avenue Charles Woeste alors qu’elle fait énormément de bénéfice, ne trouvé pas que cela s’appelle se foutre de la gueule du monde ? Client de Fortis et, comme cela n’est pas encore suffisant, il vous retire 20.00€ par mois comme cotisation ! Pardon, 19,90€ !! N'oubliez pas qu'il impossible de vivre sans banque !!!!!! Monsieur Stassart, je suis entièrement d'accord avec votre point de vue.

Plus de commentaires

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs