Salon de l’auto: le prix d’entrée variable certains jours

Salon de l’auto: le prix d’entrée variable certains jours

Les solutions de mobilités douce et partagée occuperont une position préférentielle lors de la 98e édition du «grand» Salon de l’auto de Bruxelles, qui aura lieu du 10 au 19 janvier prochains à Brussels Expo, a annoncé jeudi la Febiac, la fédération de l’automobile, organisatrice de l’événement. Le salon WeAreMobility sera en effet situé en plein coeur du site et s’étalera sur toute la durée du salon. Bien sûr, l’automobile y occupera toujours l’espace principal, aux côtés des deux-roues motorisées.

Le prix d’entrée demeure à 15 euros mais une réduction de 5 euros sera accordée les mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 janvier en cas de réservation en ligne. Les enfants entre 6 et 12 ans devront débourser 10 euros et ceux de cinq ans et moins pourront y entrer gratuitement. Se garer sur le parking C reviendra à 10 euros.

Les organisateurs tablent à nouveau sur plus de 500.000 visiteurs, là où la dernière édition du grand salon, en 2018, en avait attiré 542.566.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ER5irEcXYAEzIFh

    Polanski primé, Adèle Haenel quitte la salle: le cinéma français déchiré aux César 2020

  2. CHINA-HEALTH_JAPAN

    Comment le coronavirus bouleverse la planète

  3. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    «2050, Bruxelles en mieux»: des idées qui germent dès aujourd’hui

La chronique
  • Elections municipales: en France, dernier arrêt avant l’irréparable

    Dans quinze jours, les Français se rendront aux urnes pour élire leurs maires. Une simple élection locale ? C’est ce que tentent toujours de faire croire les pouvoirs en place lorsqu’ils sont en difficulté.

    Test majeur

    Emmanuel Macron ne fait pas exception. Mais à qui fera-t-il avaler qu’il ne se préoccupe pas de ce test majeur à deux ans d’une présidentielle qui sera celle de tous les dangers ? L’affaire...

    Lire la suite