Accueil Belgique Politique

Coalition fédérale: l’arc-en-ciel élargi au CD&V est en pole position

Lors de leur premier point presse, les deux informateurs ont indiqué ne privilégier aucune coalition. Mais en coulisses, la perspective du gouvernement sans la N-VA tient la corde.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les informateurs prennent les choses en main. Les entretiens avec les délégations des différents partis démocratiques ont débuté mercredi matin. Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) ont commencé par la N-VA, qui a le plus grand nombre d’élus à la Chambre, ils termineront par Défi (2 députés) : les partis défileront par ordre décroissant du nombre de représentants au Parlement. Les présidents du MR et du CD&V disent vouloir explorer toutes les pistes. Nous leur facilitons le travail. Ecartons pour l’instant la possibilité d’un retour aux urnes, qui n’est privilégié par personne. Dès lors, voyons…

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Danhaive P., jeudi 12 décembre 2019, 13:25

    Avec Bouchez et Coens, bleu marine toute et le pouvoir à la Flandre comme au temps de Ch. Michel

  • Posté par Theys Jos, jeudi 12 décembre 2019, 11:28

    Le Nord et le Sud ont un gouvernement régional. Espérer que les mèmes partis vont mener une politique contraire aux différents niveaux est utopique. On trouvera une majorité stable seulement àprés de nouvelles élections. La preuve est, qu'on n'a toujours pas de majorité après un an en excluent 36% de l'électorat (Ptb, VB, NV-A).

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 12 décembre 2019, 13:45

    Ne pas intégrer un parti (qui, dans le cas le la NVA, s'exclut elle-même par la voix insultante et irresponsable de son président) ne signifie pas qu'on exclut ses électeurs. Un gouvernement responsable travaille dans l'intérêt de tous et n'exclut pas les "gens". Dit-on habituellement que tous ceux qui ont voté pour des partis qui se retrouvent dans l'opposition sont exclus à cause de cela ? Pourquoi les électeurs NVA (VB) seraient-ils plus exclus que d'autres dans la même situation (normale et habituelle) ?

  • Posté par Goussaert Filip, jeudi 12 décembre 2019, 9:09

    Conclusion est que Magnette a échoué sa mission d'information, puisqu'il n'a pas réussi à clarifier le fait que la NVA soit prête ou non de faire partie de la majorité. Il a surtout voulu faire un gouvernement, utilisant les mêmes qu'en Wallonie, élargi aux partis freres flamands. Un grand canyon n'est pas une impossibilité et d'ailleurs constaté par les deux préformateurs. Vouloir faire croire à un cordon contre la NVA et agir de cette façon nous mènera vers de nouvelles élections. Espérons que cette nouvelle mission parvienne à retrouver la sérénité entre les partis et que l'on essaie de respecter les électeurs.

  • Posté par Danhaive P., jeudi 12 décembre 2019, 13:28

    La NVA préfère rester dans l’opposition, electoralement, c’est plus confortable (on voudrait mais ils veulent pas, mon oeil)

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs