Climat: les quatre ministres belges confirment l’objectif -35% de gaz à effet de serre

Climat: les quatre ministres belges confirment l’objectif -35% de gaz à effet de serre
Belga

La ministre fédérale et les trois ministres régionaux en charge du Climat se sont mis autour de la table, mercredi après-midi à Madrid, en marge de la COP25, pour une réunion de travail au sujet du plan national Energie-Climat (Pnec) que la Belgique doit remettre à la Commission européenne d’ici la fin de l’année. Cette première réunion entre ces quatre ministres fut « positive » et « constructive », a-t-on souligné de tous côtés.

« Nous n’avons pas encore terminé le travail technique. Nous nous revoyons demain (jeudi, NDLR) », a déclaré la ministre fédérale Marie Chrisitine Marghem au cours d’un point presse commun, assurant qu’il ne s’agissait que de derniers fignolages à régler.

« Cette première réunion ministérielle a permis d’aplanir une série de questions. Des réunions techniques sont encore prévues demain matin (jeudi matin, NDLR) et nous avons convenu de nous revoir demain dans l’après-midi (jeudi après-midi, NDLR) », a pour sa part indiqué le ministre wallon Philippe Henry, pour qui « la COP est une belle occasion de concrétiser les objectifs climatiques intrabelges ».

« Discussion constructive »

Selon le ministre bruxellois Alain Maron, « les contacts humains directs sont importants car ils permettent de lever un certain nombre de malentendus ». Les ministres sont dans une optique d’écoute et de compréhension de la situation et des contraintes des uns et des autres, a-t-il ajouté.

« Je veux remercier les collègues pour la discussion constructive », a pour sa part déclaré la ministre flamande Zuhal Demir, évoquant un « respect » mutuel et à l’égard de chaque entité fédérée.

Les quatre ministres ont confirmé l’objectif de rendre à l’Europe un Pnec national intégré avant le 31 décembre. Un comité de concertation est prévu le 18 décembre pour faire atterrir le dossier. Ce texte confirmera l’engagement de la Belgique à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35 % à l’horizon 2030, ont assuré les ministres. La part des énergies renouvelables sera quant à elle « supérieure à 18 % », a indiqué Alain Maron, mais le niveau définitif doit encore être affiné.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous