Un conseiller de Trump invente un expert fictif sur la Chine

Un conseiller de Trump invente un expert fictif sur la Chine
AFP

Le principal conseiller en politique commerciale de la Maison Blanche a utilisé son alter ego fictif pour alimenter des discussions sur le conflit commercial sino-américain, a rapporté mercredi le New York Times.

Peter Navarro, connu pour son hostilité envers la Chine, a diffusé une note écrite par «Ron Vara», un expert fictif qu’il a cité dans plusieurs de ses livres.

«Ron Vara» n’est autre qu’une anagramme du nom de famille du conseiller, Navarro.

Dans un exercice inhabituel pour un conseiller de la Maison Blanche, le personnage fictif de M. Navarro, selon le New York Times, a estimé que Donald Trump pouvait calmer les investisseurs en se retirant publiquement d’un accord avec Pékin.

«Sortez le marché de l’incertitude en n’annonçant AUCUN accord après les élections et augmentez les tarifs douaniers jusqu’à la victoire» lors de la présidentielle de 2020, écrit-il dans un mémo alors que de nouveaux droits de douane doivent entrer en vigueur dimanche. Le New York Times ne précise pas à qui a été envoyé ce mémo.

En octobre dernier, une universitaire australienne avait dévoilé que M. Navarro avait cité Ron Vara comme expert plus d’une douzaine de fois dans cinq de ses 13 livres, dans lesquels il se livrait à des critiques virulentes sur la Chine.

Pour l’heure, Peter Navarro bénéficie toujours du soutien du président.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous