Presidents Cup: Tiger Woods permet aux États-Unis de rester en course

©EPA
©EPA

Le capitaine des États-Unis Tiger Woods a dû donner de sa personne pour permettre aux Américains de rester en course en Presidents Cup contre l’équipe internationale du Sud-Africain Ernie Els.

Menés 4-1 à l’issue de la première journée, les Américains ont cette fois fait jeu égal (2,5 partout) avec l’équipe composée de joueurs internationaux hors Europe.

Déjà vainqueur, en duo avec Justin Thomas, du seul point américain la veille, Tiger Woods a récidivé vendredi lors du foursome (deux joueurs par équipe, une balle par équipe jouée alternativement par les joueurs) face à la paire coréo-japonaise An Byeong-hun/Hideki Matsuyama.

Mais l’équipe internationale, qui n’a gagné cette compétition bisannuelle qu’une fois en 12 éditions, a maintenu son avance avec deux victoires, deux défaites et une égalité. Dans une bataille de vétérans, Louis Oosthuizen et Adam Scott (37 et 39 ans) ont battu les Américains Dustin Johnson et Matt Kuchar (39 et 41 ans).

Samedi, huit points supplémentaires sont en jeu, quatre en fourball (deux joueurs par équipe, une balle par joueur) et quatre en foursome. La première équipe à atteindre les 15,5 points, sur 30 en jeu, remporte la compétition qui se terminera avec 12 confrontations individuelles dimanche.

Tiger Woods a annoncé qu’il ne redescendrait pas sur le green pour le fourball de samedi. « C’était à peu près le projet. Ce serait difficile pour moi de participer à chaque session », a justifié Tiger Woods.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous