Premier League: derrière Liverpool, la course au top 4 relancée

©Photonews
©Photonews

S’il est difficile d’imaginer Liverpool dérailler sur la voie du titre, la course au top 4 est relancée par les défaites de Manchester City et Chelsea qui ne devront pas se rater lors de la 17e journée de Premier League.

Il n’y a plus guère que Leicester, 2e à 8 points pour représenter une vague menace pour des Reds qui volent vers leur premier titre depuis 30 ans, alors qu’on approche de la mi-parcours.

Une victoire samedi en ouverture de la journée assurerait à Liverpool de virer en tête à mi-parcours puisqu’ils ne pourraient plus être rejoints par les Foxes au soir de la 19e journée programmée pour le Boxing Day.

Ce succès est d’autant plus probable que ce match sera un choc des extrêmes entre le leader qui a gagné tous ses matches sauf un jusqu’ici, alors que Watford, dernier avec 37 points de moins que les Reds, n’en a gagné qu’un depuis le début de la saison.

Liverpool enverra ensuite mardi à Birmingham son équipe bis face à Aston Villa puisque, calendrier rempli oblige, les hommes de Jürgen Klopp disputeront à partir de mercredi le Mondial des clubs à Doha (Qatar) où ils viseront un premier titre mondial, après trois finales perdues.

Les Gunners et les Red Devils à la relance

Leicester recevra de son côté l’avant-dernier, Norwich, avec de bonnes chances de ne pas voir son retard sur Liverpool s’accroître et, qui sait, peut-être même de voir son avance sur ses poursuivants gonfler encore.

Manchester City, relégué à 14 points de Liverpool après son revers dans le derby contre United (2-1), samedi dernier, a quasiment dit adieu au titre avec 14 points de retard.

Mais les hommes de Pep Guardiola ne peuvent pas se permettre de lambiner, avec Chelsea toujours 4e à 3 points d’eux et un groupe de sept équipes comptant entre 8 et 10 points de retards.

Parmi ces équipes figure Arsenal qui recevra justement les Citizens dimanche. Les Gunners ont enfin regagné à West Ham lundi (3-2) après 9 matches de disette toutes compétitions confondues mais encore faut-il que ce sursaut se concrétise aussi face au top niveau national.

Les Blues, qui ont assuré leur qualification en 8e de finale de la Ligue des champions mardi, recevront le 15e Bournemouth qui reste sur 5 défaites de rang.

Parmi les autres matches à suivre, Manchester United-Everton permettra de voir si les Red Devils arrivent enfin à montrer la même détermination et la même qualité face aux équipes de deuxième moitié de tableau que face aux « gros ».

Après avoir battu coup sur coup le Tottenham de Mourinho et le City de Pep Guardiola, chuter face à l’Everton de l’intérimaire Duncan Ferguson ne ferait pas très sérieux.

La rencontre Wolverhampton-Tottenham, soit le 7e qui reçoit le 6e, promet aussi une belle opposition de style entre le 4-2-3-1 de Mourinho et le 3-4-3 de Nuno Espirito Santo, la dernière coqueluche au sein des entraîneurs lusitaniens outre-Manche.

Programme de la 17e journée de Premier League

Samedi :

(13h30) Liverpool – Watford

(16h00) Chelsea – Bournemouth

Sheffield United – Aston Villa

Leicester – Norwich

Burnley – Newcastle

(18h30) Southampton – West Ham

Dimanche :

(16h00) Manchester United – Everton

Wolverhampton – Tottenham

(18h30) Arsenal – Manchester City

Lundi :

(20h45) Crystal Palace-Brighton

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Il a égalisé d’une volée magistrale. @Belga

    Par Vincent JOSÉPHY

    Division 1A

    FC Bruges: Vanaken déjà candidat au trophée du but de l’année

  • @Belga

    Par Stéphane Vande Velde

    Anderlecht

    Face à Bruges, Anderlecht n’y arrive plus

  • @News

    Par Jonas Bernard (avec J.N.)

    Anderlecht

    Anderlecht-Bruges (1-2): Antoine Colassin, une première presque rêvée

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  3. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite