Liga: gare aux distractions pour le Real et le Barça avant le clasico

Liga: gare aux distractions pour le Real et le Barça avant le clasico
Photo News

Leaders du Championnat d’Espagne, le FC Barcelone et le Real Madrid ont déjà la tête au clasico qui les opposera mercredi. Mais les deux clubs ne doivent pas négliger la 17e journée ce week-end, avec deux adversaires redoutables : respectivement la Real Sociedad et Valence.

Pour le Barça (1er, 34 pts), qui a fait tourner son effectif avec succès mardi contre l’Inter en Ligue des champions (2-1), le déplacement à Saint-Sébastien s’annonce comme toujours périlleux.

Le stade Anoeta a souvent joué des tours à Lionel Messi et ses équipiers ; et la forme actuelle de la Real Sociedad, fringante quatrième, incite les Catalans à la prudence.

Du côté du Real Madrid (2e, 34 pts), l’entraîneur Zinédine Zidane a également mis des cadres au repos mercredi contre Bruges (succès 3-1).

Il n’empêche que le voyage à Valence n’est jamais de tout repos, surtout que l’équipe entraînée par Albert Celades vient d’aller battre l’Ajax Amsterdam (1-0) pour se qualifier pour les huitièmes de la C1.

Bref, pour les deux grands d’Espagne, ce n’est pas un week-end à économiser ses forces en pensant au clasico…

«  Nous ne pensons pas au-delà du match de demain (samedi) », a assuré l’entraîneur des Catalans Ernesto Valverde vendredi.« Je ne veux pas que nous nous distrayions de ce qui nous attend demain, car, pour nous, les trois points contre la Real (Sociedad) comptent autant que les trois points contre Madrid. »

À la troisième place, Séville (31 pts) reçoit Villarreal avec l’envie de rejoindre le duo de tête, tandis que l’Atlético Madrid (7e, 26 pts), déjà décroché de la course au titre, n’a plus le droit à l’erreur contre Osasuna à domicile.

Le programme de la 17e journée

Vendredi 13 décembre

(21h00) Alavés – Leganés

Samedi 14 décembre

(13h00) Grenade – Levante

(16h00) Real Sociedad – FC Barcelone

(18h30) Athletic Bilbao – Eibar

(21h00) Atlético Madrid – Osasuna

Dimanche 15 décembre

(12h00) Getafe – Valladolid

(14h00) Celta Vigo – Majorque

(16h00) Espanyol Barcelone – Betis Séville

(18h30) Séville – Villarreal

(21h00) Valence CF – Real Madrid

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sabine Laruelle (MR) et Patrick Dewael (VLD) feront rapport au Roi le 9 mars.

    Négociations fédérales: deux libéraux pour pacifier d’abord, explorer ensuite

  2. Pierre Wunsch, gouverneur de la Banque nationale, dénonce l’enrichissement personnel des dirigeants d’Intégrale.

    Affaire Nethys: la Banque Nationale suspecte un abus de biens sociaux chez l’assureur Intégrale

  3. belga

    Europa League: le FC Bruges ne doit plus avoir peur

La chronique
  • Visa pour la Flandre: bons boulets d’Alost

    Ah s’il avait su ! Le nouveau patron de « Chez Lequet » à Liège aurait été faire ses saluts nazis et chanter « heili hailo haila » sur un char dans un cortège de carnaval et pas dans une salle de restaurant remplie de familles venues sacrifier à la tradition des boulets sauce lapin. Parce que dans un char au milieu d’un cortège de carnaval, tout ça, c’est de l’humour. Et l’explication très raffinée du gérant au micro de la RTBF – « On a fait les bièsses. On a exagéré, je regrette mais chacun a son humour » – aurait mieux tenu la route pour expliquer ce qui tenait très peu de la… farce.

    Enfin c’est ce qu’on pense à Alost, où les organisateurs du carnaval s’apprêtent à laisser défiler des chars avec des caricatures de juifs orthodoxes, avec papillotes, nez crochu, rats et tas d’or, comme ce fut le cas l’an dernier, et cela au nom de l’humour. « Aalst in Zottenland, alles kan en mag » – Alost au pays des fous. Tout est possible et permis : voilà ce qui régit depuis...

    Lire la suite

  • On en a tous marre

    Le Palais a donc une nouvelle fois sacrifié à ce qui devient hélas un rituel. La nomination d’un duo chargé de permettre la formation d’un gouvernement fédéral. Sabine Laruelle et Patrick Dewael sont la neuvième et dixième personnalité politique à s’y coller depuis les élections.

    Un constat d’échec

    C’est d’abord un constat d’échec. Après avoir tenté l’électrochoc, avec la démission forcée de Joachim Coens et Georges-...

    Lire la suite