D1A: Mouscron arrache la victoire sur la pelouse de Courtrai (1-2)

D1A: Mouscron arrache la victoire sur la pelouse de Courtrai (1-2)
Photo News

Le match d’ouverture de la 19e journée du championnat de Belgique de football s’est soldé vendredi par le succès de Mouscron à Courtrai (1-2). Fabrice Olinga (49e, 1-1) et Stipe Perica sur penalty (78e, 1-2) ont permis aux Hurlus de se hisser en huitième position au classement avec 26 points, à seulement deux unités du top 6. Courtrai, qui a ouvert la marque par Ilombe Mboyo (38e, 1-0), reste 13e (16 points).

Courtrai a directement porté le danger dans le camp adverse avec Julien de Sart dont la reprise a atterri dans le filet latéral (1e). Les Kerels en voulaient et Petar Golubovic a mis Vaso Vasic en difficulté (4e). Et un centre de Kristof D’Haene n’a trouvé personne pour pousser le ballon (13e).

Au fil des minutes, la rencontre est devenue plus virile et l’arbitre Christof Dierick a calmé les choses en donnant un carton jaune à Hannes Van der Bruggen, le milieu courtraisien de retour de blessure (21e), et au défenseur hurlu Alessandro Ciranni (29e). Courtrai n’avait toutefois pas oublié de jouer au football et une reprise de la tête de De Sart est passée juste à côté (35e). Par contre, Mboyo n’a eu aucune peine à mettre au fond un ballon amorti par Van der Bruggen (38e, 1-0). Les Kerels ont continué à dominer mais Vasic est intervenu adroitement face à Jovan Stojanovic (44e).

À la reprise, Mouscron a de nouveau tenté de combiner malgré la lourdeur du terrain et à tabler sur la pointe de vitesse d’Olinga. L’attaquant camerounais a égalisé mais de la tête sur corner (49e, 1-1). Olinga a rejoué dans son registre et Van der Bruggen en a fait les frais. Après avoir visionné les images, l’arbitre a concédé un penalty que Perica a transformé (78e, 1-2). Les Hurlus n’ont plus pris de risques et ont décroché une victoire qu’ils attendaient depuis le 2 novembre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-134610663-full

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Cette fois, Charleroi ne veut plus se louper

  • ©News

    Par Stéphane Vande Velde et Vincent Joséphy

    Anderlecht

    Van Crombrugge - Mignolet, choc à distance dans le Topper

  • ©News

    Par Young Kruyts

    Diables rouges

    Christian Kabasele au «Soir»: «J’ai toujours eu confiance en mes qualités»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite