RD Congo: douze morts dans deux attaques en Ituri

RD Congo: douze morts dans deux attaques en Ituri
AFP

Douze personnes ont été tuées en 24 heures dans deux attaques en Ituri, l’une des trois provinces de l’est de la République Démocratique Du Congo (RDC), en proie à des conflits, ont indiqué vendredi l’armée et des observateurs locaux.

« Nous avons enregistré trois morts dans une nouvelle attaque des miliciens très tôt vendredi matin », a déclaré le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, à l’AFP.

« J’ai vu ce matin les corps de trois personnes dont un pasteur, un agent des renseignements et une femme. Un commerçant bien connu a été enlevé par ces assaillants », a témoigné le directeur de la Radio télévision communautaire Umoja de Djugu, Daniel Tibasima.

Dans la nuit du mercredi à jeudi, une autre attaque sur les bords du Lac Albert a fait « neuf morts dont quatre femmes, une fillette et quatre hommes », a encore témoigné le journaliste.

Un bilan confirmé par une source diplomatique, qui précise que les victimes sont des « pêcheurs » sans autre précision.

Le porte-parole de l’armée a confirmé « des échanges de tirs avec des assaillants », sans donner de bilan, tout en affirmant que la situation était « sous contrôle ».

Ces attaques sont attribuées à la milice Codeco (Coopérative pour le développement du Congo), une sorte de secte politico-militaro-religieuse déjà jugée responsable du massacre de civils au mois de juin.

Des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants avaient été tués et des milliers d’autres avaient pris la fuite.

Un conflit entre les communautés hema (commerçants et éleveurs) et lendu (cultivateurs) avait fait en Ituri, entre 1999 et 2003, des dizaines de milliers de morts, jusqu’à l’intervention de la force européenne Artémis, sous commandement français.

L’Ituri est aussi touchée par l’épidémie d’Ebola.

Sur le même sujet
MortCongo
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous