Bruxelles: le parquet met en garde la population contre des cambriolages commis par des faux facteurs

Bruxelles: le parquet met en garde la population contre des cambriolages commis par des faux facteurs
Photo News

Le parquet de Bruxelles appelle à la vigilance. Dans un communiqué, il explique que « 14 dossiers ont été ouverts, entre le mois de mars 2019 et le mois de décembre 2019 sur la zone de police Uccle-Auderghem-Watermael-Boitsfort et reposent sur le même modus operandi. »

Les faits se déroulent invariablement de la même manière : « Dans un immeuble, un suspect sonne chez une dame âgée en se faisant passer pour le facteur qui doit lui déposer un colis. La victime descend en claquant seulement sa porte ou en la laissant entrouverte. Durant ce temps, le complice du faux facteur, qui avait réussi à rentrer préalablement dans les communs de l’immeuble, pénètre chez la victime et cambriole l’appartement. La victime, quant à elle, arrive dans le hall de l’immeuble et discute avec une dame (complice des malfaiteurs) qui lui dit que le facteur est parti prendre le colis dans sa camionnette et qu’il faut attendre. La victime perd finalement patience, remonte chez elle et constate le vol dans son appartement. »

142 cambriolages par jour: comment se mettre à l’abri

Le parquet conseille donc, lorsqu’une personne sonne en se présentant comme facteur, de fermer à clé son appartement avant de descendre au bas de son immeuble et d’appeler la police au cas où aucun facteur ne se présente à l’entrée mais bien une dame qui prétend qu’il faut attendre le retour de l’employé des postes.

Un magistrat a par ailleurs été désigné pour centraliser les affaires liées à cette problématique.

Sur le même sujet
Police et justicePolitique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous