Le SC Charleroi domine le Cercle de Bruges (3-0)

Le SC Charleroi domine le Cercle de Bruges (3-0)

Le Sporting de Charleroi a prolongé sa série positive samedi soir en s’imposant facilement 3-0 face au Cercle de Bruges à l’occasion de la 19e journée de Pro League. Auteurs d’un 0-0 la semaine dernière contre Anderlecht, les Zèbres ont enchaîné un neuvième match sans défaite et surtout décroché leur 10e victoire de la saison. Avec 35 points, ils occupent provisoirement la 4e place du championnat à sept longueurs du FC Bruges.

En confiance, les Carolos ont très bien débuté la rencontre et ont ouvert le score après huit minutes. Massimo Bruno a alors profité d’un débordement et d’un petit-pont d’Ali Gholizadeh pour facilement déposer le ballon au fond des filets. L’équipe de Karim Belhocine a ensuite baissé en intensité sans pour autant laisser Bruges revenir dans le match. Charleroi a fait le break juste après la pause grâce à Gholizadeh, servi dans le rectangle par Ryota Morioka et malin pour anticiper Ueda et piéger Hassen (51e).

Avec cette double avance, les Zèbres ont pu négocier la fin de rencontre sereinement et ce malgré une frappe sur le poteau avec Stef Peeters (54e). Un troisième but tombera même en fin de match grâce à une chevauchée de Mamadou Fall (88e).

Nouvelle défaite donc pour les Brugeois qui comptent 8 points, c’est à dire toujours trois de moins que Waasland-Beveren.

Zulte Waregem a repris de son côté sa marche en avant en dominant Saint-Trond 5-1. Saido Berahino (7e) a lancé les hostilités avant l’égalisation d’Alexandre De Bruyn (33e). Un doublé d’Omar Govea (44e et 49e) a ensuite coupé l’herbe sous le pied aux Trudonnaires qui ont fini par encaisser un 4e puis un 5e but des pieds de Davy De Fauw (54e sur penalty) et d’Abdoulaye Sissako (90e+2) . Le Essevee est plus que jamais en course pour une place dans les playoffs 1. L’équipe de Franky Dury est 6e avec 31 points. Saint-Trond est 10e avec 22 points.

Zulte Waregem et Charleroi s’affrontent mardi soir en quarts de finale de Coupe de Belgique, à guichets fermés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. belgaimage-160475252-full

    Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

  2. RTX6XSMA

    Fiscalité: la Belgique gagnerait entre 200 millions et un milliard avec une taxe Gafa

  3. d-20081230-WAJAEW

    Tests Pisa: les jeunes toujours attirés par les métiers traditionnels à l’heure du numérique

La chronique
  • Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

    La crise politique fédérale est tellement désespérante que l’on finit par se demander comment le système est censé fonctionner. Quels principes a-t-on suivi, avant 2019, pour former un gouvernement ?

    On pourrait croire que la réponse à cette question est simple, mais ce n’est pas le cas. Un seul principe est incontesté, et encore : idéalement, le gouvernement doit disposer d’une majorité parlementaire prête à le soutenir. Mais un gouvernement minoritaire n’est pas interdit, et il existe des exemples en ce sens dans différents pays européens. En outre, la règle arithmétique de la majorité ne nous dit pas quel critère employer pour choisir les partis qui composeront la majorité d’une part et l’opposition d’autre part. Rien n’interdit même d’installer un gouvernement d’union nationale, comme en temps de guerre, composé de la quasi-totalité des partis représentés au parlement, ce qui modifie le sens de la notion de majorité.

    ...

    Lire la suite

  • Pour destituer (vraiment) Trump, il faut une arme de séduction massive

    Dans son dernier essai, Pierre Rosanvallon montre qu’on se trompe lourdement à ne voir dans le populisme qu’une réaction et une envie de dégagisme de citoyens en colère. Pour le sociologue, les populistes offrent une vision cohérente et attractive de la démocratie, de la société et de l’économie. Pour les contrer, il faut développer une offre politique et une vision de la société plus attractives que celle qu’ils proposent.

    Problème profond...

    Lire la suite