Accueil Belgique Politique

Herman Van Rompuy sur la formation fédérale: «De Wever respire l’impuissance»

La crise politique au fédéral n’a pas échappé à l’ancien président du Conseil européen.

Temps de lecture: 2 min

Dans une interview accordée à De Zondag, Herman Van Rompuy (CD&V) évoque les récents développements politiques, tels que les élections au Royaume-Uni et le Brexit, mais aussi la situation dans notre pays. L’ancien Premier ministre évoque la politique belge avec une attention particulière pour le président de la N-VA, Bart De Wever.

Impuissance

Lorsqu’on lui demande si De Wever n’aurait pas dû être nommé informateur – au lieu de Joachim Coens (CD&V) et de Georges-Louis Bouchez (MR) – Van Rompuy a d’abord répondu diplomatiquement : « Cette question appartient au roi ». Mais il déclare tout de même : « Je peux voir que Bart De Wever se déchaîne depuis des jours. Son comportement soulève des questions, je pense. Il respire l’impuissance. Je pense qu’il n’a pas encore digéré les résultats des élections. »

De plus, l’ancien président du Conseil européen ne pense pas que la N-VA souhaite participer au nouveau gouvernement fédéral. « Je pense que De Wever vise l’arc-en-ciel. Il pourra alors mener une guérilla contre le gouvernement fédéral du gouvernement flamand. Mais les autres membres du gouvernement flamand (Open VLD et CD&V, NDLR) ne se laisseront pas entraîner. »

Mieux pour tout le monde

Si son propre parti, le CD&V, doit intervenir dans l’arc-en-ciel ? « Je ne vais pas donner de conseils. J’ai décidé de parler le moins possible de mon parti. C’est mieux pour tout le monde. »

Van Rompuy n’a de plus aucune intention d’être impliqué dans les négociations fédérales, comme l’avait fait le roi Albert avec Wilfried Martens. « Soyons clairs : je n’ai aucune ambition pour ça et je n’en ai pas envie. Cette page a été tournée. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 16 décembre 2019, 12:58

    Avec les prises de position de son frère, on peut dire que les duettistes Van Rompuy sont du plus haut comique.

  • Posté par Pasque Roger, dimanche 15 décembre 2019, 12:37

    Impuissant, je ne sais pas si c’est le mot qui est le mieux approprié pour qualifier quelqu’un qui parvient à empêcher jusqu’à présent la constitution d’un gouvernement. Les objectifs de la NVA sont clairs : vouloir prouver l’inutilité du niveau fédéral et actuellement on ne peut pas dire que son chef ait raté sa démonstration. Pour des raisons qui sont évidentes et qui ont trait à la nature prédatrice de ce parti, il sera très aventureux pour eux de trouver en Flandre des compagnons de route pour le PS et, si d’aventure, il s’en trouvait (car l’appât des honneurs fait parfois faire des choses insensées) la sanction électorale serait terrible à l’heure – pas si lointaine – où il faudrait affronter de nouveau l’électeur. Il vaudrait mieux se pencher dès à présent sur les termes du divorce.

  • Posté par Istasse Bernard, dimanche 15 décembre 2019, 12:11

    Don't forget ! Le comte ou vicomte a abandonné le gouvernement belge, tout comme son successeur à la présidence du conseil européen. Un comportement qui donne droit à donner des leçons ou à juger.

  • Posté par Pierre Lison, dimanche 15 décembre 2019, 11:21

    Tous contre la NVA c’est tout profit pour le Vlaams belang !

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 15 décembre 2019, 10:18

    Vision très juste de M. Van Rompuy. Cependant, bien qu'il soit probablement inutile d'en revenir au passé, la "rage" antifrancophone (fransquillon pour faire plaisir à un commentateur) puis anti-wallonne a bien été portée par le CVP et les journalistes qui en étaient proches ; elle a bien été exacerbée par l'union avec la NVA. Les Flamands ont été biberonnés aux mythes flamingants depuis des décennies, mythes importants de leur "canon"; ils les ont intégrés comme des vérités et nous voilà avec une jeune génération plus flamingante que jamais .

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une