Ligue des Champions: le Real Madrid, l’adversaire à éviter pour les favoris

Ligue des Champions: le Real Madrid, l’adversaire à éviter pour les favoris
Photo News

Tout sauf le Real Madrid ! Le club le plus titré de l’histoire en Ligue des champions sera l’adversaire à éviter à tout prix en huitièmes de finale pour les favoris au sacre comme Liverpool, tenant du titre, lors du tirage au sort programmé lundi (12h00).

«  Si nous jouons à Liverpool, nous les éliminerons. Nous ne pouvons rien faire pour le tirage au sort », a lâché mercredi l’entraîneur madrilène Zinédine Zidane, mi-sérieux mi-fataliste, au sujet d’un possible « remake » de la finale 2018 remportée par son équipe.

En terminant deuxième de son groupe à l’issue du premier tour, le vainqueur des éditions 2016, 2017 et 2018 s’expose à un duel face à l’un des autres principaux favoris à la victoire finale comme la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo, le Bayern Munich, ou encore le Manchester City de Pep Guardiola. Du très lourd !

Les Merengue ne peuvent tomber ni sur le FC Barcelone, ni sur Valence, ni sur Paris, puisque deux clubs issus du même groupe en phase de poules ou du même championnat ne peuvent se rencontrer en huitièmes selon la règle de l’UEFA.

Le RB Leipzig, novice à ce niveau, se présente sur le papier comme le meilleur adversaire possible du chapeau 1 pour les coéquipiers d’Eden Hazard.

Pour les cadors, le chapeau 2 présente aussi quelques adversaires de standing, à l’image de l’Atlético, revanchard après avoir manqué la finale dans son stade Metropolitano l’an dernier, et Tottenham, finaliste de l’édition précédente et complètement revigoré depuis l’arrivée de José Mourinho fin novembre.

Les « Spurs » version « Mou » ont certes perdu deux affiches récentes contre Manchester United (2-1) et le Bayern Munich (3-1). Mais l’expérience européenne inégalable du Portugais, deux fois lauréat de la C1 en 2004 et 2010, reste redoutable.

Une menace à prendre d’autant plus au sérieux pour une équipe comme Paris, qui a souvent réussi un premier tour brillant mais est incapable de passer le cap des huitièmes de finale depuis 2016. Une éternité pour l’ambitieux PSG qui a dépensé plus de 400 millions d’euros en 2017 pour s’offrir deux des meilleurs joueurs du monde, Neymar et Kylian Mbappé.

Les précédents sont douloureux : la funeste « remontada » de 2017 contre le Barça (victoire 4-0 à l’aller, défaite 6-1 au retour), la leçon du Real en 2018 (défaites 3-1 à l’aller et 2-1 au retour), et l’improbable « come-back » de Manchester United (victoire 2-0 à l’aller, défaite 3-1 au retour).

Et la perspective de tomber de nouveau sur un club espagnol ou anglais, comme Chelsea, ressemblerait à une malédiction.

Si Dortmund, irrégulier en C1 cette saison, reste dur à jouer dans son enceinte de la Ruhr, l’Atalanta Bergame reste le tirage rêvé de tous les grands clubs du premier chapeau. Mais le modeste club italien, qui s’apprête à disputer les huitièmes pour la première fois de son histoire, ne veut avoir aucun complexe.

Englué dans une crise de confiance qui a coûté son poste à Carlo Ancelotti, le Napoli de Gennaro Gattuso a deux mois pour remonter la pente en championnat (septième à huit points du top 4) pour ne pas faire figure de proie idéale.

Les huitièmes de finale aller se joueront les 18-19 et 25-26 février, les matches retour les 10-11 et 17-18 mars 2020.

Les équipes qualifiées :

Chapeau 1 :

Paris SG, Bayern Munich, Manchester City, Juventus Turin, Liverpool, FC Barcelone, RB Leipzig, Valence CF

Chapeau 2 :

Real Madrid, Tottenham, Atlético Madrid, Naples, Dortmund, Chelsea, Lyon, Atalanta Bergame

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • photo news

    Par E.Px et D.S.

    Standard

    Licences: comment le Standard se retrouve menacé de Division 2 amateurs

  • photo news

    Par François Laurent (avec S.H. et B.H.)

    Division 1A

    Licences: carte rouge pour le Standard et l’Excel Mouscron

  • Vanheusden-De Camargo, deux des signataires.

    Par J.B.

    Division 1A

    Sporta: les joueurs veulent faire entendre leur voix

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous