Accueil Planète Climat

COP25: un échec pour le multilatéralisme et pour le climat

« Le temps de l’action ». C’est ce à quoi appelait le slogan de la COP25 à Madrid. Ce fut le bide. Et c’est très préoccupant pour l’avenir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Malgré l’accord arraché dimanche en début d’après-midi après les plus longues négociations de l’histoire et les commentaires orientés qu’en feront les uns et les autres, la COP25 a jeté un terrible voile d’ombre sur le processus des négociations climatiques internationales. « Tiempo de actuar », proclamait le slogan du sommet : « Il est temps d’agir »… Jamais expression aura été aussi mal payée par les faits. En réalité, entièrement mobilisée à faire du « damage control », la COP25 a fait resurgir tous les maux qu’un peu naïvement on croyait enfouis depuis l’accord de Paris.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 15 décembre 2019, 16:45

    #timeforinaction

  • Posté par Rousseaux , dimanche 15 décembre 2019, 15:02

    Arrêtons de rêver: Il n'y a aucune solution sans décisions prise et appliquées par tous à l'échelle MONDIALE, et d'ici là , une majorité continuera chez nous à refuser d'être les dindons de la farce en s'appliquant des restrictions qui ne serviront à rien d'autre qu'à nous faire régresser quand les autres poursuivront leur développement en polluant à qui mieux mieux...

  • Posté par Dejolier Bruno, dimanche 15 décembre 2019, 21:32

    N'oubliez pas ceci : Consommer moins ne signifie pas necessairement vivre moins bien. Beaucoup de gens sont en train de s'en rendre compte.

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, dimanche 15 décembre 2019, 16:01

    Entièrement d'accord. Cette COP25 montre au moins l'hypocrisie mondiale: personne là-bas n'a l'intention de faire quoi que ce soit de sérieux, et surtout pas de diminution de production de CO2: 2018 a enregistré la plus forte émission de CO2 jamais produite. 2019 est pire. Alors, une réduction dans 5 ou 10 ans...

  • Posté par Dejolier Bruno, dimanche 15 décembre 2019, 14:35

    Les initiatives personelles montrent aussi le chemin et constituent en elle memes un message, a la fois politique et economique, et ca donc au dela de leur impact purement "physique". Bon courage a tous, et une bonne annee 2020 sous le signe du changement !

Plus de commentaires

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs