«La COP25 peine juste à sauver les meubles», estiment les ministres bruxellois et wallon du climat

«La COP25 peine juste à sauver les meubles», estiment les ministres bruxellois et wallon du climat
Montage Le Soir

Les ministres bruxellois et wallon du climat, Alain Maron et Philippe Henry, soulignent l’adoption à la COP25 de la décision qui prévoit de rehausser le niveau d’ambition des États face a l’urgence climatique en vue de la COP26 qui aura lieu l’an prochain à Glasgow. Mais cette 25e conférence de l’Onu sur le climat « peine à juste sauver les meubles », estiment-ils dans un communiqué.

Marghem après la COP25 : « Nous redoublerons d’efforts pour aboutir à un plan national à la hauteur »

M. Maron, dernier ministre belge présent dans la capitale espagnole samedi, se réjouit également du renvoi des négociations sur les marchés de carbone à la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat. « Cela répond à l’appel des pays ambitieux, dont la Belgique, pour l’adoption de règles communes qui empêchent de ’trouer’ ou pervertir l’accord de Paris (…) Pas d’accord plutôt qu’un mauvais accord était la position de l’UE », rappelle-t-il.

« Mais même s’il valait mieux ne pas avoir d’accord qu’un mauvais accord, le report de décision sur l’encadrement du marché du carbone n’est qu’un report de la menace qui doit nous rendre extrêmement vigilants. Tout devra être mis en place pour que ces discussions ne viennent pas polluer la COP26 et ce n’est pas gagné », tempère M. Henry.

Alors que 2020 se profile déjà comme une année importantissime, entre la COP26 et l’obligation pour les États de réviser leurs engagements (NDC’s) de réduction de gaz à effet de serre, « la COP26 devra obligatoirement être un succès et amener à une rehausse réelle des ambitions et mesures, à la mesure de l’enjeu et de la menace que fait peser le réchauffement climatique », concluent les ministres Henry et Maron, constatant que « jamais le fossé entre la mobilisation populaire, les signaux d’alerte des scientifiques et les intérêts de certains États pollueurs n’aura été aussi abyssal ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous