Accueil

Transmigrants ou migrants en transit?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Si le terme « transmigrant » est largement répandu au nord du pays, Myria a opté pour son travail pour les appellations « migrants en transit » et « migration de transit ». Une façon de se focaliser sur la problématique du transit plutôt que de risquer de stigmatiser les personnes. Une réflexion similaire a été menée au Soir qui utilise ces mêmes termes. Mais la notion est contestée parce que réductrice. L’ONG Médecins sans frontières, qui procure des soins en santé mentale à Bruxelles pour ce public, a ainsi opté pour l’expression « migrants en errance », estimant que nombre de personnes ne sont pas ou plus dans cette idée de transit vers l’Angleterre. Certains souhaitent demander d’asile en Belgique et attendent de « casser leur Dublin » (en restant près de 6 mois dans le pays), d’autres, à force de renvois et d’échecs, sont en situation d’errance, survivent sans perspective ni projet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs