Commémoration des 75 ans de la Bataille des Ardennes: le Roi a rendu hommage aux soldats alliés

La cérémonie de commémoration des 75 ans de la Bataille des Ardennes a été placée sous le signe de la gratitude envers les vétérans et de la mémoire des victimes et des personnes disparues, sur le site du Mardasson à Bastogne. Le défilé aérien a été annulé à cause des conditions météo. Des avions historiques et des avions d’aujourd’hui devaient se succéder.

Le couple royal est arrivé à 10h45. Charles Michel et Sophie Wilmès ont également fait le déplacement. Des vétérans ont été mis à l’honneur. Le Roi a ensuite pris la parole en anglais. Il a exprimé sa « reconnaissance » aux soldats alliés. Le président Frank-Walter Steinmeier s’est également exprimé en anglais. Il a exprimé sa gratitude envers la Belgique et a lui aussi rendu hommage aux Américains.

Mark Esper, le secrétaire d’Etat à la défense des Etats-Unis a quant à lui parlé de la bataille des Ardennes comme d’un testament à « l’héroïsme des soldats américains » et a rappelé que son pays s’était battu « pour défaire Hitler ».

« Une gratitude indéfectible »

Benoît Lutgen s’est exprimé en anglais. L’ancien président du CDH et bourgmestre de Bastogne a rendu hommage aux vétérans, qu’il a qualifiés de « héros » et leur a témoigné une gratitude « indéfectible. »

Un vétéran américain de la bataille des Ardennes a pris la parole. Il a évoqué ses souvenirs. Les bons comme un repas offert par une Belge. Et aussi les mauvais. Comme la fois où il a été envoyé derrière les lignes ennemies. Au moment d’achever son discours, il a appelé à « prier pour la paix dans le monde. »

La ville de Bastogne, carrefour routier – et point névralgique – s’était retrouvée au cœur de l’offensive surprise lancée le 16 décembre 1944 par le maréchal allemand Gerd von Rundstedt. Les combats qui ont suivi durant six semaines, ont fait quelque 75.000 morts, blessés ou disparus dans les rangs américains. La Bataille des Ardennes, connue aux Etats-Unis comme « the Battle of the Bulge » (bataille du saillant), est considérée comme la plus importante et la plus meurtrière de toutes les batailles impliquant les forces américaines pendant le second conflit mondial.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous