Femme tuée par des chiens: les résultats des analyses ADN pas connus avant février

Femme tuée par des chiens: les résultats des analyses ADN pas connus avant février

Il y a un mois, le corps sans vie d’Elisa Pilarski, était retrouvé dans la forêt de Rets dans l’Aisne en France. Le rapport d’autopsie a conclu que la femme de 29 ans, enceinte, a succombé à une hémorragie provoquée par des morsures de plusieurs chiens.

Elisa Pilarski, qui se promenait ce jour-là avec son chien Curtis, a appelé son compagnon pour lui signaler qu’elle se sentait menacée par plusieurs chiens. Le même jour avait lieu une chasse à courre. Des analyses ADN ont été effectuées sur les 62 chiens de la chasse ainsi que sur les cinq chiens appartenant au couple.

La maman d’Élisa Pilarski a confié à L’Aisne « qu’il faudrait attendre le mois de février pour que les résultats des analyses soient connus ».

Une dizaine de jours après sa mort, Élisa Pilarksi a été inhumée « dans la plus stricte intimité », dans le Béarn, sa région natale. Le petit garçon à naître, que le couple voulait nommer Enzo, a été enterré avec elle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous