Accueil Belgique Politique

Grand Baromètre: la Belgique coupée en deux sur la question de l’Arc-en-ciel

Si Wallons et Bruxellois y sont majoritairement favorables, ce n’est pas du tout le cas des Flamands qui la rejettent au profit d’une coalition «bourguignonne».

Temps de lecture: 1 min

Sept mois après les élections du 26 mai et sept informateurs plus loin, la Belgique est plus divisée que jamais quant à la coalition à mettre en place au niveau fédéral. Arc-en-ciel (socialistes, libéraux et écologistes) ? Arc-en-ciel élargi au CD&V ? Bourguignonne (N-VA, socialistes, libéraux et, éventuellement, le CD&V) ?

Selon le Grand Baromètre Le Soir – RTL – Ipsos, qui a questionné 2.508 citoyens belges entre le 29 novembre et le 6 décembre, rien n’est clair si on regroupe les réponses Région par Région.

L’arc-en-ciel élargi a en effet les faveurs de 53 % des Wallons et 59 % des Bruxellois, mais seulement de 32 % des néerlandophones ; alors que la bourguignonne plaît à 45 % des Flamands, contre 21 % des Wallons et 24 % des Bruxellois.

Il y a une curiosité quand même : côté flamand, aucune des deux coalitions ne recueille une majorité des suffrages, alors que l’arc-en-ciel réunit plus de 50 % des opinions favorables en Wallonie comme à Bruxelles.

Autrement dit, les Belges sont divisés entre nord et sud du pays.

 

À lire aussi Grand Baromètre: un an sans gouvernement, c’est «honteux»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par daniel laloyaux, mardi 17 décembre 2019, 11:01

    bah, la Belgique est favorable à 40% contre 36% contre l'arc en ciel. et moins de la moitié des flamands sont pour une fondue. cqfd, il faut acter l'arc en ciel

  • Posté par Couturier Yves, mardi 17 décembre 2019, 10:34

    Pas de gouvernement pas de salaire pour les parlementaires, cela pourrait accélérer les décisions pour former un gouvernement

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une