Accueil Belgique Politique

Coalition fédérale: la note Demotte qui actait un désaccord profond entre PS et N-VA

Nous avons pu lire le document datant de début novembre. « Les points de vue des partis demeurent trop éloignés les uns des autres pour envisager une phase de formation ». Auprès des informateurs royaux, on ne cache pas son « courroux » face aux « fuites » répétées et organisées de « documents réservés au Palais ».

Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

Les points de vue des partis demeurent trop éloignés les uns des autres pour envisager une phase de formation. En particulier, les divergences de fond entre le PS et la N-VA sont telles qu’il n’est pas possible de passer à une phase ultérieure impliquant ces deux partis. Nous considérons notre mission comme achevée. »

Ces par ces mots que les deux informateurs, Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) actaient l’impossibilité pour eux d’envisager la formation d’un gouvernement entre eux. La note, éventée par la RTBF et dont nous avons obtenu copie passe en revue les grands thèmes de fond, pour constater l’impossibilité de gouverner. « Sur le budget, constate la note, certains partis (mais on sait que la N-VA en est) souhaitent renouer avec la trajectoire budgétaire, d’autres plaident pour un cadre budgétaire plus flexible. » Sur le marché de l’emploi, les partis sont divisés entre flexibilité pour les uns, et diminution du temps de travail pour les autres. Divergences aussi sur la norme d’augmentation des salaires.

La N-VA et le PS étaient aussi en désaccord sur les pensions. Le PS voulait revenir à la pension à 65 ans, pas la N-VA. On sait que le PS a fini par céder sur ce point : la note de l’informateur Magnette ne prévoyait plus ce retour à 65 ans. Sur le plan du climat, la divergence se situe au niveau de la sortie du nucléaire en 2025, que la N-VA ne juge pas réaliste. Opposition aussi sur la migration : la N-VA refuse toute forme d’immigration illégale, demande une immigration sélective et veut poser des conditions à l’accès des avantages sociaux. Enfin, et c’est le moins étonnant, la N-VA veut des réformes institutionnelles approfondies, pas le PS. Le MR, lui n’en veut aucune.

Pression sur les informateurs

La diffusion de cette note n’est pas un hasard. Actuellement, la N-VA continue d’affirmer qu’elle est prête à une formation de gouvernement avec le PS. Mais ce dernier parti juge que tout a déjà été exploré. Le PS fait pression sur les informateurs Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens pour qu’ils passent rapidement à l’étape arc-en-ciel, sans la N-VA. Il faut toutefois préciser que cette note date du début de novembre et il n’est pas acquis que la N-VA soit fermée à toute concession en cette fin décembre. Les informateurs doivent rendre un premier rapport au roi vendredi. On verra si le voeu du PS est exaucé, ou si les informateurs entendent encore explorer une piste avec la N-VA.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par de schuyteneer jean, mardi 17 décembre 2019, 15:48

    On se moque complètement des citoyens tout ce qu'ils voient est leur électorat

  • Posté par COUNET Albert, mardi 17 décembre 2019, 11:31

    M. Demotte est un homme intelligent et il sait que pas mal d'eau a coulé sous les ponts depuis sa note. Il y a eu notamment la mission Magnette qui a débouché sur les duettistes Bouchez - Coens. Sa sortie de ce matin n'est certainement pas innocente mais pourquoi cela hic et nunc, juste avant le rapport au Roi. Un façon de dire aux "jeunes" de retourner à leurs chères études? De forcer la main au Roi? de provoquer une réaction du Nord? de prendre ses distances vis à vis une solution sans le PS? On se croirait à une palabre bantoue (avec tout le respect pour la subtilité africaine).

  • Posté par Leduc Bernard, mardi 17 décembre 2019, 12:44

    Pour forcer l'arc-en-ciel. Point barre. Forcer OpenVLD et éventuellement le CD&V à abandonner la NVA.

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 17 décembre 2019, 11:41

    Une solution sans le PS ? Laquelle ? Je ne vois que celle de nouvelles élections, qui n'en serait pas une.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs