Coalition fédérale: «L’Open VLD et le CD&V détiennent les clés», estime Geert Bourgeois (N-VA)

Coalition fédérale: «L’Open VLD et le CD&V détiennent les clés», estime Geert Bourgeois (N-VA)
Belga

Les déclarations de Rudy Demotte mardi matin dans différents médias, excluant toute possibilité de coalition entre le PS et la N-VA, ne sont pas passées inaperçues au nord du pays, poussant l’ex-préformateur Geert Bourgeois (N-VA), qui avait travaillé en tandem avec Rudy Demotte en octobre dernier, à sortir de sa réserve. « Les clés sont aujourd’hui entre les mains de l’Open VLD et du CD&V », a-t-il ainsi dit dans l’émission De Ochtend sur Radio 1.

« Les informateurs ont pour mission d’examiner les deux options : un arc-en-ciel ou une bourguignonne avec la N-VA. Il faut les laisser faire leur travail », a souligné Geert Bourgeois. « Nous avons un accord de gouvernement solide en Flandre mais il ne pourra pas être réalisé s’il n’est pas porté au niveau fédéral », a-t-il poursuivi en pointant « l’évidence d’un front flamand » et la nécessité que l’aventure de la Suédoise se poursuive au sein du prochain gouvernement.

Du côté de l’Open VLD, c’est Vincent Van Quickenborne (Open VLD) qui a vivement réagi sur Twitter. « Aucun respect pour les informateurs Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez. Si le PS pense ainsi pouvoir forcer un gouvernement fédéral : think again. It won’t happen (Repenses-y. Ca n’arrivera pas, NDLR) », a-t-il écrit.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous