Accueil Belgique Politique

Coalition fédérale: les informateurs fâchés que la note Demotte ait fuité

Les informateurs royaux ne cachent pas leur « courroux » face aux « fuites » répétées et organisées de « documents réservés au Palais ».

Temps de lecture: 1 min

La note de Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) actant l’impossibilité pour eux de remplir leur mission d’informateurs a fuité ce matin.

Elle faisait état de l’avancée des négociations entre les différents partis. Les informateurs actuels, Georges Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V), ont fait part de leur énervement face à la « fuite répétée et organisée » de tels documents, normalement réservés au Palais.

« Les informateurs ont pour mission d’examiner les deux options : un arc-en-ciel ou une Bourguignonne avec la N-VA. Il faut les laisser faire leur travail », a souligné Geert Bourgeois.

Du côté de l’Open VLD, c’est Vincent Van Quickenborne (Open VLD) qui a vivement réagi sur Twitter. « Aucun respect pour les informateurs Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez. Si le PS pense ainsi pouvoir forcer un gouvernement fédéral : think again. It won’t happen (Repensez-y. Ca n’arrivera pas, NDLR) », a-t-il écrit.

Au CD&V, enfin, Hendrik Bogaert a lui aussi appelé au respect pour les informateurs qui « doivent pouvoir accomplir leur mission ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Goussaert Filip, mardi 17 décembre 2019, 16:21

    Le PS veut imposer sa façon de voir les choses...coup de force peu respectueux pour les informateurs après avoir eu ce rôle. Eh oui, déjà à ce moment là au lieu d'informer comme demandé par le Roi on était en train de former....je pense que le confederalisme s'installera tout seul.

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 17 décembre 2019, 16:06

    Qu'ils se rassurent ...le nord et le sud en étaient parfaitement conscients . Ce n'est pas un secret. Si au moins, ils avançaient et nous épargnaient leurs états d'âme.

  • Posté par Deckers Björn, mardi 17 décembre 2019, 13:39

    Nous devons arrêter de nous voir en situation d'infériorité au sud du pays. Bart de Wever a bien constaté avec l'épisode catalan ce qu'il en coûtait de jouer au petit rebelle sécessionniste. Si la Flandre s'entête, nous devons maintenir un ferme NON au con fédéralisme! Et Bart de Wever n'a qu'à aller se faire voire chez Ursula Von Der Leyen. Il aura vite fait de revenir se laver les dents au dentifrice wallon. Car le VOKA apprécierait bien peu un épisode catalan. C'est non au "Con" fédéralisme et si la Flandre en conclu à son indépendance, qu'elle en prenne la responsabilité internationale de ce mouvement anachronique au regard des enjeux de notre époque. Grand bien lui fasse!

  • Posté par Petre Eric, mardi 17 décembre 2019, 14:33

    Fiction (enfin, de moins en moins) : Après un nouveau vote les positions sont encore plus antagonistes. Il devient impossible de constituer une majorité fédérale, plus personne ne répond à l'invitation du roi. Personne ne déclare l'indépendance (Croyez bien que De Wever n'est pas un imbécile et qu'il a bien analysé le cas catalan) On fait quoi? On reste éternellement en affaires courantes ou on négocie un divorce à la tchécoslovaque?

  • Posté par Lacroix André, mardi 17 décembre 2019, 13:38

    Messieurs Bouchez et Coens ne peuvent cacher leur colère de se voir contrariés dans leur projet de mouiller le PS dans une coalition avec un parti extrémiste comme la NV-A . Ce qui , aux yeux du MR et du CD&V , justifierait à postériori la défunte " suédoise " et leur soumission de quatre années à ce parti nationaliste très peu fréquentable . Bravo au PS et à tous ceux qui ont et auront le courage de proclamer leur dégoût d'une politique haineuse et injurieuse , fond de commerce de la NV-A . Ce n'est pas en faisant les yeux doux à l'extrémisme qu'on le combattra , bien au contraire .

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs