Hendrik Bogaert (CD&V): «Si j’étais francophone, je voudrais que la N-VA soit dans le gouvernement»

Hendrik Bogaert (CD&V): «Si j’étais francophone, je voudrais que la N-VA soit dans le gouvernement»
Pierre-Yves Thienpont

Le Grand Baromètre fait réagir. Alors que plusieurs sondages ont montré ces derniers jours la montée en puissance du Vlaams Belang en Flandre, le député du CD&V Hendrik Bogaert était l’invité de Matin première. « On n’est pas scotchés à la N-VA mais il n’y a pas de cordon sanitaire autour de ce parti non plus. Avoir la N-VA et le Vlaams Belang dans l’opposition devrait alarmer tout le monde (au vu des récents sondages). Si j’étais francophone, je voudrais que la N-VA soit dans le gouvernement. »

Hendrik Bogaert est également revenu sur la sortie de Rudy Demotte, qui a affirmé mardi que la formation d’un gouvernement fédéral entre le PS et la N-VA était exclue. « On n’était pas très charmé par la sortie de monsieur Demotte. Ça n’aide pas. C’est peut-être même contre-productif. Ça nous met la pression. Ça donne aussi l’impression que certains partis décident de tout dans le pays. »

Rudy Demotte au sujet d’un gouvernement fédéral avec le PS et la N-VA: «Les informateurs perdent leur temps»

Sur le même sujet
Politique
 
 
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous