Accueil Économie Mobilité

Survol de Bruxelles : Alain Maron relance les astreintes

Le fédéral doit déjà payer plus de 6,5 millions d’astreintes à Bruxelles-Capitale pour « excès de nuisances », mais rien ne change. Alain Maron, le nouveau ministre bruxellois de l’Environnement, veut ressaisir la justice pour augmenter la pression sur le fédéral afin que des mesures concrètes soient prises et une « vraie » étude d’incidence qui aide à prendre des décisions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est l’Ecolo Alain Maron qui a hérité du délicat dossier du survol de la Région capitale dans le gouvernement bruxellois. « Ça a été une de mes premières décisions alors qu’on n’était même pas complètement installé », explique le ministre de l’Environnement, « décider si on allait jusqu’au bout et réclamer, au gouvernement fédéral, les astreintes auxquelles la justice avait donné droit à chaque dépassement des normes sur certaines routes. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Mehdi Guedouh , samedi 28 décembre 2019, 4:57

    Décision de justice En février 2019 ??? Vous voulez dire en 2017 je suppose.

  • Posté par Mehdi Guedouh , samedi 28 décembre 2019, 5:00

    Ah non, c'est juste. Sorry.

  • Posté par Bayens Remi, jeudi 19 décembre 2019, 13:10

    Je me souviens, j'ai 76 ans, les décollages à Heathrow devaient respecter un timing lors du décollage avec un chronomètre. Cela a d'ailleurs provoqué quelques crashs d'avions dans la périphérie Londonienne. Techniquement c'est faisable mais diminue la sécurité. Yaqua, c'est faicile ! 'Il faut' c'est autre chose. J'habite sur un couloir aérien quand les vents sont nord-ouest. nous le savons et ne pose que des légèrs inconvénients. D'autre part, je suis content de pouvoir bénéficier d'un aéroport près de Bruxelles.

  • Posté par LAMBERT André, jeudi 19 décembre 2019, 12:13

    Les aéroports ne paient pas suffisamment par rapport aux nuisances sonores et pollution atmosphérique qu'ils engendrent envers les populations impactées. A quand des astreintes aussi à Charleroi ?

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, jeudi 19 décembre 2019, 11:56

    Quoi de neuf ?? RIEN !! Si ce n'est que refaire une énième étude pour arriver aux mêmes conclusions mais un nouveau balai..... Les activités d'un aéroport génèrent du bruit par définition et quand cet aéroport est situé à quelques kms de Bruxelles, les nuisances sont inévitables (il faut aussi tenir compte des impondérables 'temps' pour les décollages et atterrissages). Et pendant ce temps, on continue à construire dans les environs de Zaventem.

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs