Ambiance tendue avant le Clasico entre le Barça et le Real: des centaines de manifestants bloquent la circulation autour du Camp Nou

epa
epa

La plateforme indépendantiste Tsunami Démocratique avait appelé à des « concentrations massives » autour du stade, et a prévu de mener une action gardée secrète à l’intérieur du stade, autour de son slogan « Espagne, assieds-toi et dialogue ».

« Pour réaliser l’action du Tsunami Démocratique, il est indispensable que la rencontre puisse avoir lieu et que le public puisse entrer dans le stade », a prévenu la mystérieuse plateforme, sans leaders établis, dans un message publié sur les réseaux sociaux ce mercredi.

Elle a ainsi appelé les centaines de manifestants réunis en quatre lieux autour de l’enceinte depuis 16h00 à ne pas empêcher l’entrée dans le stade des supporters ni des deux équipes.

Dans une ambiance plutôt festive, entre chants et slogans, et sous l’œil attentif de centaines d’agents de police qui font partie du dispositif musclé déployé pour assurer la sécurité autour du Camp Nou, les indépendantistes ont bloqué la circulation autour du stade.

Des centaines de banderoles bleues ont été distribuées aux alentours du stade, où l’on pouvait lire le slogan du Tsunami Démocratique, accompagné de ces trois mots : « Liberté, droits, autodétermination ».

« Cela va se régler avec un référendum (d’autodétermination). Si le « non » (à l’indépendance) l’emporte, eh bien, nous nous tairons, mais si le « oui » l’emporte… Mais ils ne l’organiseront jamais, parce qu’ils savent que c’est le « oui » qui en ressortira vainqueur », a déclaré l’économiste à la retraite de 68 ans Emilio Diez, l’un des nombreux sympathisants postés aux quatre coins du Camp Nou pour distribuer aux passants ces banderoles bleues au message revendicatif.

« Il faut profiter de la magnitude de ce match pour que toute l’Europe et le monde entier se rende compte de notre situation », a ajouté Antoni Rabull.

Ce retraité de 73 ans reconnaît cependant que les manifestants étaient « un peu perdus », avant que Tsunami Démocratique n’annonce quelle serait l’action menée à l’intérieur du stade : « Attention ! Que personne n’entre sans sa banderole #SpainSitAndTalk. Il faudra les brandir à la fin de l’hymne du Barça et jusqu’au début du match », a annoncé la plateforme sur Twitter, en fin d’après-midi.

Le clasico, qui pourrait décider du leader incontesté du championnat entre les deux géants du football espagnol, avait d’abord été programmé le 26 octobre, mais avait dû être repoussé en raison des violents heurts qui secouaient alors la Catalogne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous