Accueil Opinions Éditos

Procédure de destitution de Trump: la vérité s’il(s) ment(ent). Plus que jamais

Le président Trump dément avoir tenté de monnayer une aide américaine auprès du président ukrainien. En dépit de l’évidence.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Pouvez-vous croire que je serai mis en accusation aujourd’hui par la gauche radicale, les démocrates-qui-ne-font-rien, ALORS QUE JE N ‘AI RIEN FAIT DE MAL ! ! C’est terrible. Relisez les enregistrements. Ceci ne devrait jamais arriver à un autre président. Dites une PRIÈRE ! »

Ce tweet est signé de Donald Trump, le président des États-Unis, le même qui écrit à la cheffe démocrate Nancy Pelosi une lettre de six pages l’accusant de « déclarer une guerre ouverte contre la démocratie américaine ».

Des éléments de preuves de son innocence ? Aucun. Des arguments convaincants ? Aucun. Juste un plaidoyer évoquant des charges « fourbes » ou « absurdes », estimant que « les sorcières de Salem ont été mieux traitées » que lui.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Vandermosten Emeline, jeudi 19 décembre 2019, 18:32

    Vivement que l'IA prenne le pouvoir (avec un peu de chance nous l'aurons programmée pour qu'elle veuille notre bien), l'humain est désespérant. Il n'est pas à la hauteur du pouvoir que la technologie est en train de lui conférer.

  • Posté par LAMBERT André, jeudi 19 décembre 2019, 16:45

    Complètement déplorable que ce sont des hors-la-loi menteurs invétérés qui font la Loi !!!

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 19 décembre 2019, 14:32

    Mektoub.

  • Posté par CREPIN Hugues, jeudi 19 décembre 2019, 14:28

    Le problème est que tous les camps faisant la même chose, la situation est devenue diablement compliquée

  • Posté par Rasir Yves, jeudi 19 décembre 2019, 12:45

    Allons donc, voilà que Mme Delvaux entend "la voix de la vérité". On aura tout lu. On en parle, du "lanceur d'alerte" espionnant pour la CIA ? On en parle, du chantage de Biden pour protéger son fils toxico et corrompu en Ukraine ? On en parle des interférences ukrainiennes dans les élections américaines ? Le nouveau président ukrainien a démenti tout ce que les Démocrates US prétendent. L'antitrumpisme primaire du Soir devient vraiment fatigant.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs