Accueil Belgique

Négociations fédérales: une «offre» libérale comprenant N-VA et PS

Sa proposition : PS et MR pour les francophones, SP.A, CD&V et N-VA côté flamand.

Temps de lecture: 1 min

Georges-Louis Bouchez, le président du MR, est en première ligne comme informateur royal, la crise politique dure, les libéraux-réformateurs veulent « rouvrir le jeu ». Ils ne rejettent pas le fameux arc-en-ciel élargi qui associerait les familles libérale, écologiste, socialiste + le CD&V. Mais un responsable de premier plan s’avance, off the record : si c’est bien là une « formule possible », elle n’a pas grand-chose à voir, soutient-il, avec une « solution » au blocage belgo-belge, au fossé nord-sud si l’on préfère. Car, nous explique-t-on, elle fait l’impasse pour l’essentiel sur le résultat des élections en Flandre, et convoque sept partis, « c’est beaucoup ».

Donc ? Donc le bleu pas débutant dépose sous le sapin une nouvelle offre globale. Objectif : réintègrer la N-VA et associer le PS. A savoir : négocier la formation d’un gouvernement qui reposerait sur une coalition composée du PS et du MR côté francophone, du SP.A, du CD&V et de la N-VA du côté flamand.

► Si ça échoue? Les explications à lire sur Le Soir+.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs