Michel Lelièvre agressé à Anderlecht: «Il a été roué de coups», affirme son avocate

Michel Lelièvre, ancien complice de Marc Dutroux libéré sous conditions le 2 décembre dernier, a été agressé mercredi entre midi et 13 heures à Anderlecht, selon une information de la RTBF confirmée par le parquet de Bruxelles. Ce dernier précise qu’une enquête a été ouverte pour des faits de coups et blessures volontaires ainsi que pour dégradations de biens mobiliers.

Le parquet qui n’avait pas communiqué d’initiative se refuse pour l’instant à faire plus de commentaires, mais précise qu’une communication pourrait être faite prochainement. Son état de santé n’a pas été divulgué à ce stade.

D’après la RTBF, les agresseurs se sont introduits dans l’habitation où réside Michel Lelièvre. Il a dû être pris en charge par les services de secours. Michel Lelièvre « a été pris à partie par un groupe non identifié jusqu’à présent, roué de coups, passé à tabac », selon les déclarations de son avocate Benjamine Bovy relayées par la RTBF. « Un constat de lésions a été effectué à l’hôpital, un hôpital qu’il a quitté depuis. » C’est l’intervention d’une tierce personne qui aurait mis fin au tabassage.

Pour rappel, Michel Lelièvre a été condamné en 2004 à 25 ans de prison pour association de malfaiteurs, enlèvement d’enfants, séquestration et trafic de drogue. En tant que complice de Marc Dutroux, il a été impliqué dans l’enlèvement de Sabine, Laetitia, An et Eefje.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous