Accueil Société

Environnement: les ancêtres ont encore un avenir sur nos routes

Les normes de basses émissions ne favorisent pas la vie des « oldtimers » mais les dérogations leur permettent de ne pas filer à la casse. Des craintes sont malgré tout émises par le secteur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Installé depuis 1947 chaussée de Roodebeek, à Woluwe-Saint-Lambert, le garage Vanderveken s’apprête à quitter les lieux avec les dizaines d’ancêtres et voitures de collection qui y sont minutieusement conservés et entretenus depuis des décennies. L’institution va même quitter Bruxelles pour s’installer en périphérie. La faute à la réglementation sur la zone de basses émissions, selon Paul Grant, patron du garage.

« Dès que notre bâtiment est vendu, on déménage », explique le garagiste. « Continuer notre activité à Bruxelles est devenu trop contraignant. Les gens ne savent plus arriver chez nous avec leur voiture ancienne. Pour entrer dans la zone, les étrangers doivent s’inscrire sur un site internet. Plusieurs d’entre eux l’ignoraient et ont récolté une contravention. Ça n’est pas agréable. Personnellement, j’en ai déjà ramassé deux à Anvers. Quand je vais en Italie, je fais très attention aussi car de telles zones existent également. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Echement Marie-anne, vendredi 20 décembre 2019, 17:30

    3000km par an ce n’est pas grand chose ,c’est ce que je fais en vélo chaque année. Je me mets à la place du petit pensionné avec une pension modeste qui devra changer sa voiture qui roule encore très bien. Les décrets politiques ne sont pas réalistes ni humains.C’est honteux et anti. Social. Ce pensionné ne saura pas changer de voiture car financièrement ce ne sera pas possible. Supposons que ce pensionne habite à 15 km d’un centre commercial.S’il fait ses courses une fois par semaine,cela fait 15x2x52=1560km.S’il doit se rendre chez le médecin,régler quelques affaires,une ou deux sorties de temps en temps ce n’est quand même pas demander la lune que de permettre aux voitures en ordre de contrôle technique de rouler au moins 5000km par an. Il faut être réaliste. Laissons ce monsieur user sa golf jusqu’aLa corde,je ne vois pas en quoi il gêne.

  • Posté par VINCENT Patrick, vendredi 20 décembre 2019, 18:17

    100% d'accord avec vous, je ne suis pas pensionné (bientôt) mais je ne roule pas beaucoup, je fais beaucoup à pied et vais travailler en bus. Je possède une belle voiture allemande de grosse cylindrée essence , je souhaiterais m'acheter une belle auto de sport en seconde main , mais voilà , je ne pense pas le faire tellement que les normes sont devenues sévères , et changent rapidement , pourquoi ne pas laisser les gens user leur auto, tout en évitant d'immatriculer de vieilles autos. Quand je vois toutes ces voitures de société (voiture salaire) financées avec nos impôts et tous ces gens en user et en abuser , seul dans leur auto bloqué dans les bouchons , c'est eux qui polluent, pas celui avec sa voiture privée qui fait 10000km/an.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs