Accueil Société

La Flandre augmente unilatéralement les quotas d’étudiants en médecine et dentisterie

Les quotas autorisés par le fédéral – objet d’éternelle discorde entre les différents niveaux de pouvoir – sont de 929 étudiants en médecine et 136 en dentisterie.

Temps de lecture: 1 min

Le gouvernement flamand a décidé vendredi d’autoriser 1.276 étudiants en médecine et 180 étudiants en médecine dentaire à entamer leur cursus universitaire en Flandre, un nombre dans les deux cas plus élevé que le quota fixé par le gouvernement fédéral, a-t-il annoncé.

Ces quotas sont trop faibles pour répondre aux besoins de la Flandre en matière de soins, a expliqué le ministre de l’Enseignement, Ben Weyts (N-VA).

« La Flandre était la meilleure élève de la classe, mais nous avons été mis de côté à maintes reprises. Nous augmentons donc nous-mêmes le quota de médecins », a-t-il expliqué vendredi.

Les quotas autorisés par le fédéral – objet d’éternelle discorde entre les différents niveaux de pouvoir – sont de 929 étudiants en médecine et 136 en dentisterie.

Du côté flamand, la N-VA a régulièrement accusé Mme De Block de « clémence » à l’égard de la FWB, qui permet à davantage d’étudiants d’entamer leurs études, ce qui produit, selon les nationalistes flamands, un excès de médecins du côté francophone.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Gilson Alfred, samedi 21 décembre 2019, 15:21

    Qu'est-ce qu'elle attend, la Wallonie ? C'est le moment d'ajuster ses quotas ? Non ?

  • Posté par Tanghe Michel, samedi 21 décembre 2019, 15:07

    Pourquoi un ministre de la NVA devrait-il se justifier… Les flamands sont plus nombreux en Belgique et la démocratie fonctionne comme ça…

  • Posté par Smet Paul, samedi 21 décembre 2019, 0:45

    Toutes les études le démontrent sans la moindre contestation déjà maintenant la Wallonie est obligée d’accepter des médecins roumains à cause de la pénurie de médecins. Prétendre qu’il y a pléthore de médecins est un grossier mensonge. Il ne reste plus à la Wallonie de jeter les quotas fédéraux aux orties. Pourquoi se gêner ?

  • Posté par brenes norbert, samedi 21 décembre 2019, 8:52

    En effet la Wallonie et Bruxelles devraient faire de même. Il manque de médecins et de dentistes partout et le problème va en s'aggravant. Tous ce système de quota - apparemment une spécialité belge et française - devrait être jeté aux orties.

  • Posté par Meersman Olivier, samedi 21 décembre 2019, 0:29

    "à l’égard de la FWB, qui permet à davantage d’étudiants d’entamer leurs études, ce qui produit, selon les nationalistes flamands, un excès de médecins du côté francophone." La Wallonie n'a pas respecté l'engagement pris qui devient donc caduque, logique.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko