Etats-Unis: Donald Trump acte la création de la force de l’Espace américaine

Etats-Unis: Donald Trump acte la création de la force de l’Espace américaine
EPA

Donald Trump a promulgué vendredi la création d’une force de l’Espace qui sera chargée d’assurer la domination des Etats-Unis sur ce nouveau terrain de guerre, en ratifiant une loi de financement militaire qui accorde un budget de 738 milliards de dollars à la défense américaine.

« Notre dépendance envers les équipements dans l’espace a beaucoup augmenté et aujourd’hui, l’espace est devenu un terrain de guerre à part entière », a déclaré le ministre américain de la Défense Mark Esper. « Maintenir la domination américaine sur ce théâtre est désormais la mission de la force de l’Espace des Etats-Unis. »

La « force de l’Espace » devient la sixième branche des forces armées américaines, après l’armée de Terre, l’US Air Force, l’US Navy, le corps des Marines et les garde-côtes. Elle sera dirigée par un chef des opérations spatiales, qui sera placé sous l’autorité directe du ministre de la Défense.

En août, le président américain avait déjà créé un commandement militaire de l’espace, baptisé Spacecom, qui était devenu le 11e commandement militaire du Pentagone, équivalent par exemple au Centcom, chargé des opérations militaires américaines au Moyen-Orient, ou le Southcom, en charge de l’Amérique latine.

Les activités administratives et opérationnelles du Pentagone sont nettement séparées en deux catégories : le recrutement, la formation et la gestion reviennent aux branches de l’armée, tandis que le combat est placé sous les responsabilités des commandements militaires.

16.000 militaires et civils

La force de l’Espace sera composée dans un premier temps des 16.000 militaires et civils déjà chargés des opérations liées à l’espace au sein de l’US Air Force, a indiqué la secrétaire à l’US Air Force, Barbara Barrett.

L’objectif est d’y intégrer progressivement les militaires et civils en charge de l’espace intégrés à l’armée de Terre et à l’US Navy, a-t-elle précisé. Elle sera dirigée par le général Jay Raymond, qui commande actuellement le Spacecom.

La domination des Etats-Unis sur ce nouveau terrain de guerre est menacée par la Chine et la Russie qui ont développé leurs capacités technologiques. Les menaces vont du brouillage des communications et des satellites GPS à la frappe d’un missile sol-air contre un satellite, ce que la Chine a testé avec succès en 2007, selon le Pentagone.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous