Accueil Belgique Politique

Le «vrai ou faux» de Noël: «En Belgique, les Flamands votent-ils plus pour l’extrême droite?»

Les discussions au repas de Noël ont tendance à déraper ? Entre changement climatique et montée des extrêmes, « Le Soir » décortique les thématiques les plus abordées cette année. Pour décoder le vrai du faux.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Le Vlaams Belang est passé deuxième parti de Flandre avec 18,5% des voix, lors des dernières élections. L’extrême droite est, c’est indéniable, plus vigoureuse au nord qu’au sud. L’une des raisons : le cordon sanitaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Vancauwenbergh Joseph, jeudi 26 décembre 2019, 17:07

    Bien le Vlaams Belazng et la NVA sont des partis Nationalistes et anti socialiste et anti communiste tout comme le NSDAP(Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei) en bref NAZI. Il n'y a que très peu de différence entre la NVA et le Vlaams Belang. Le Vlaams Belang cache sont anti gauchisme par un programme de gauche, c'est de la poudre aux yeux. Le VB et la NVA sont deux incarnations différente de l'ancien VNV de Staf De Clercq et de Hendrik Elias parti collaborationniste notoire au même titre que REX. Beaucoup de membres de la NVA et du Vlaams Belang ont été ou sont encore membre de la KVHV un mouvement d'étudiants d'extrème droite. La différence avec le NSDAP est que les Nazi étaient anti catholique et anti franc-maçon. En passant, sachez que Wielfried Martens a aussi été membre (peut-être même président ) de la KVHV, une erreur de jeunesse peut-être. La KVHV c'est illustré récemment par l’invitation du chirurgien flamand antisexiste, le gros porc de Jeff Hoeybergs. Les flamands jouent de par leur vote, quasiment 50% pour des partis à sympathie pour le NSDAP, u jeu super dangereux. Une Flandre Fasciste dans quelques années ou mois ne serait pas étonnant. Personne en Flandre pour dire cela suffit maintenant. Je déplore aussi très fortement le manque de clairvoyance de Charles Michel qui a accepter de gouverner avec la NVA. Le plus mauvais gouvernement que la Belgique n'ai jamais connu. Je déplore que le CD&V et l'Open VLD se sont associés avec la NVA pour gouverner la Flandre. On peut ne pas partagé les idées de gauche mais pas être membre du Vlaams Belang ou de la NVA . Sauf si je me trompe l'Open VLD et le MR ne sont pas des partis de gauche. Ces derniers ne sont pas non plus des partis maladivement anti socialiste ou anti communsite non plus, au contraire de la NVA et du Vlaams Belang. Ils ne sont des partis anti étranger voir raciste non plus ce que sont le VB et la NVA. Il faut absolument ne pas banaliser la NVA. Ce n'est dans le fond pas un parti démocratique. Comme en le NSDAP en 1933 il utilisera la démocratie pour instaurer un régime fort d’extrême droite. J'espère que Paul Magnette et le PS auront le courage de refuser la NVA et que d'autres partis démocratiques (Ecolo, Groen CDH, MR, Open VLD, CD&V, Groen, SPA) en feront de même. J'espère aussi que des hommes politiques flamands auront le courage de tenir un discours anti NVA et anti Vlaams Belang dans le futur au nom du non retour des années noires ou régnait les théories du NSDAP.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 23 décembre 2019, 12:44

    Alain Chalet, je préfère le commentaire reprenant l'évidence. Le VB a signé son retour fracassant sur des thématiques sociales. Et oui, le VB a repris des idées qui figurent tantôt au programme du PS, tantôt au programme du PVDA-PTB. Pour autant, un parti qui considère qu'un être humain n'est pas l'égal d'un autre être humain ne saurait être un parti de gauche. Disons que le VB affiche un visage sournois qui n'est plus vraiment à droite ni vraiment à gauche. A l'image de nombre de parti qualifiés d'extrême droite, à l'image du reste du NSDAP qui se qualifiait lui même comme son nom l'indiquait de national et socialiste, le VB picore à tous les râteliers, conservateur, sécuritaire et raciste sur sa droite et populo-socialisant sur sa gauche. L'extrême droite ne craint pas trop les paradoxes. Le seul but est d'arriver au pouvoir pour finalement mener une politique étatiste et autoritaire (intérieur, immigration, conservatismes) et en même temps libéral sur les questions économiques pour s'attirer les bonnes grâces des milieux autorisés, seuls qui comptent au final, n'en doutez pas une seconde. Et donc à la fin, une fois les masques tombés, l'extrême droite est bien à l'extrême droite et nulle part ailleurs. Avis aux distraits.

  • Posté par Renson Anne, lundi 23 décembre 2019, 14:42

    un bon résumé.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 22 décembre 2019, 12:54

    Mais quand comprendrez-vous que le Vlaams Belang est un parti de GAUCHE?

  • Posté par Neo Con, lundi 23 décembre 2019, 16:31

    Le Vlaams Belang est un parti national-conservateur. Il faut savoir que dans les pays occidentaux, s'installe doucement une dictature à 4 pattes: dictature multi-culti, dictature-homo, dictature-féministe, dictature-climatique. Le VB est au moins contre 3 de ses dictatures, la question homo étant moins plébiscité par le régime belge.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs