Accueil Belgique Politique

Peter Mertens (PTB) et Tom Van Grieken (Vlaams Belang) posent ensemble: une photo qui fait polémique

Les deux politiques ont livré une interview commune au journal flamand « De Zondag ».

Temps de lecture: 2 min

Ce dimanche, dans une interview conjointe livrée à nos collègues de « De Zondag », le président du PTB, Peter Mertens et celui du Vlaams Belang, Tom Van Grieken commentent l’actualité politique belge. « Les scores de l’extrême droite sont une réalité en Europe. Je ne veux pas le nier. Mais je veux surtout écouter la volonté des électeurs. Ils ne se sentent souvent pas écoutés. C’est un grand déficit démocratique » commence par dire le président du PTB, Peter Mertens.

Quant à la question du cordon sanitaire, que Tom Van Grieken ne juge « pas normale », il répond : « Je ne vais pas dire ce que les médias devraient faire. J’ai accepté ce débat, car le Vlaams Belang est le deuxième parti en Flandre. Mais ce n’est pas évident pour moi. Je n’aime pas leurs points de vue fascistes. Je suis un antifasciste coriace. »

Vives réactions

La réunion des deux présidents fait polémique côté francophone où le cordon sanitaire envers le Vlaams Belang est toujours d’application. Plusieurs présidents de parti ont réagi sur Twitter.

Du côté des deux co-présidents d’Ecolo, on « ne comprend pas ».

Le nouveau président du MR et informateur, Georges-Louis Bouchez, attaque et revient sur le nouveau CA de la RTBF où le PTB a obtenu la vice-présidence. Il avait déjà réagi à cette nomination en soulignant qu’il s’agissait d’un « vrai danger pour les médias ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 22 décembre 2019, 15:58

    Les méthodes qui ont été mises en oeuvre par le nazisme (national-socialisme) sont un copié-collé du communisme soviétique de l'époque. Mais il est vrai qu'au départ la propagande était un peu différente, bien que totalement trompeuse dans les 2 cas.

  • Posté par Lison Jean-Marie, dimanche 22 décembre 2019, 15:37

    Que d'agitation pour rien ! Figurer ensemble sur un cliché ne signifie en rien adhérer à un programme politique... Le programme et les objectifs du VB sont profondément incompatibles avec les engagements du PTB, tout le monde sait ça ! Tout ce que cette photo signifie est que les politiques menée par le gouvernement N-VA/MR furent tellement indigestes que les électeurs, toutes Régions confondues, vont voir ailleurs. Et ça, le sale gamin qui tient lieu de président du MR est bien incapable de l'admettre, lui qui, copain comme cul et chemise avec Francken, ne devrait plus ignorer qu'il se retrouve dans la coulée nauséabonde du Vlaams Belang, parti populiste de droite s'il en est ! En fait, populiste n'est pas une injure sauf à affirmer l'infériorité des peuples sur leurs élites, par contre il y a un gouffre entre fascisme et communisme...

  • Posté par Lison Jean-Marie, dimanche 22 décembre 2019, 15:23

    Que de bruit pour pas grand chose ! Une photo, ce n'est pas une adhésion à un programme... Ceux du PTB et du VB sont profondément incompatibles, tout le monde sait ça ! Tout ce que symbolise cette photo est que les politiques profondément néo-libérales menées par le gouvernement N-VA/MR ont tant écœurés les électeurs de toutes les Régions qu'ils ont fuit ces deux partis. Le "sale gamin" qui tient lieu de président au MR ne va évidemment pas reconnaitre ça, lui qui est comme cul et chemise avec Jambon et Francken, deux sinistres personnages très proches du président du VB !

  • Posté par Van Cam Jacques, dimanche 22 décembre 2019, 15:16

    Comparer communisme et fascisme n'a pas de sens. Le fascisme ou le nazisme est un régime politique du capitalisme. La seule comparaison valable est entre capitalisme et communisme. Ce sont deux modes de production totalement différent. Le fascisme n'est pas un mode de production. Il est un mode de gouvernement du capitalisme auquel les capitalistes font appel quand ils sentent que leur pouvoir vacille. Par ailleurs, des pratiques tendancieusement fascistes peuvent être appliquées par des partis qui ne s'en réclament pas, voir la répression barbare à l'égard des gilets jaunes en France. Par ailleurs, on ne combat pas le fascisme en Flandre en faisant comme s'il n'existait pas. Le fameux cordon sanitaire prôné par les partis francophones n'est qu'une posture de lâche. Le fascisme se combat face à face et pas en lui tournant le dos. Cela ne fait que laisser croire qu'ils n'ont aucun argument à lui opposer. Je souhaite à ces braves partis francophones de n'avoir pas à déplorer la présence d'un parti d'extrême droite qui ferait 30% en Wallonie. Par ailleurs, je suppose que ces braves partis francophones condamnent leurs équivalents français quand ils débattent avec le R.N., ex-F.N.

  • Posté par Guilleaume Robert, dimanche 22 décembre 2019, 15:15

    Y a pas de polémique; il y a juste Van Grieken qui te nique, comme l'indique la position de son pouce sur la photo.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs