Une école de police victime d’un piratage

Une école de police victime d’un piratage
Belga

Une enquête a été lancée par le parquet de Flandre orientale à la suite du piratage informatique de l’école de police de cette province. Les pirates ont réussi à s’introduire sur le site internet de l’établissement et à s’emparer de plus d’une centaine d’adresses, de numéros de téléphone portable et de numéros de compte bancaire de magistrats et de hauts fonctionnaires de police qui y enseignent, rapportent lundi Het Nieuwsblad et De Standaard.

Les faits datent déjà du printemps. L’école de police de Flandre orientale, PAULO, possède un site internet qui est géré par une entreprise externe. « Et probablement que le piratage s’est produit là-bas », explique Paul Schelleman, responsable de la protection des données dans la province de Flandre orientale. « Mais puisque les pirates n’ont laissé aucune trace, nous ne nous en sommes rendu compte que beaucoup plus tard et ce n’est qu’alors que nous avons pu informer la police. »

Nicolas Paelinck, président de la Commission permanente de la police locale, espère « obtenir rapidement davantage d’explications afin que nous puissions avoir une idée de l’étendue des dégâts ». Le parquet n’a pas souhaité commenter l’affaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous