Quand puis-je partir à la pension ?

Quand puis-je partir à la pension ?

La règle générale
En matière de pension, il y a une règle générale. Vous pouvez la prendre à partir de 65 ans. Plus précisément, au premier jour du mois qui suit votre 65ème anniversaire. Cela vaut pour tout le monde. Cet âge fatidique va passer à 66 ans au 1er février 2025, puis à 67 ans au 1er février 2030 (1). Il est à noter que l’âge moyen auquel les Belges partent effectivement en retraite- est, lui, plus bas. En 2018, il était de 61,6 ans pour les hommes et de 60,5 ans pour les femmes (2). La différence s’explique par les départs anticipés.

La pension anticipée
Déroger à l’âge légal de la pension est en effet possible. Du moins si on dispose d’une carrière longue. A partir de 2020, il faut avoir 63 ans d’âge et 42 ans de carrière pour solliciter un tel départ précoce. Ou 61/62 ans et 43 ans de carrière. Ou 60 ans et 44 de carrière. Ces plafonds valent tant pour les salariés que les fonctionnaires et les indépendants. Le montant de la pension légale est toutefois légèrement moindre. Utile : vous pouvez faire des simulations sur le site de l’autorité fédérale https://www.mypension.be

La pension «à la carte»
Il n’est pas interdit de prendre sa pension encore plus tôt. Quand on le décide. A 57 ans, par exemple. Mais, dans ce cas, vous ne toucherez aucune allocation avant l’âge légal requis, soit 65 ans et il vous faudra disposer de revenus pour vivre durant ces 8 années. Vos droits de pension seront aussi fortement réduits. Un autre mécanisme existe pour lever le pied jusqu’à l’âge de la retraite. C’est le crédit-temps de fin de carrière (3). Il s’agit en fait d’un 4/5ème temps de travail. Il n’est accessible qu’aux salariés du privé et sous certaines conditions.

La «prépension»
Ces mêmes salariés du privé peuvent aussi bénéficier d’une «prépension» lorsqu’ils sont licenciés. Le terme est trompeur. Il s’agit en fait d’une allocation de chômage à laquelle s’ajoute une indemnité de l’entreprise. On parle de RCC : régime de chômage avec complément d’entreprise. Des conditions d’âge et de carrière ont, ici aussi, été ajoutées et durcies au fil du temps (4). Pour l’année 2020, la règle est de 62 ans avec 40 ans de carrière pour les hommes et 36 ans pour les femmes (5). Des possibilités plus précoces encore existent, notamment pour les métiers lourds ou les licenciements collectifs.

Travailler quand on est âgé
C’est possible de deux manières. La première est de ne pas prendre sa pension à 65 ans et de poursuivre son job. Les indépendants peuvent le décider librement. Les salariés et les fonctionnaires doivent obtenir l’accord de leur employeur. La seconde solution consiste à devenir pensionné et à mener des activités sous ce statut. Pour ceux qui ont 65 ans et pour ceux qui ont 45 ans de carrière, les revenus issus de ces activités sont compatibles avec la pension et ce de manière illimitée. Pour tous les autres contribuables, des plafonds de revenus ne peuvent être dépassés (6). Sinon, la pension est réduite voire suspendue.

Conclusion
Dans tous les cas de figure, se constituer un complément à côté de la pension légale et de la pension professionnelle est intéressant. Cela peut permettre de choisir plus librement la date de son départ. Dans ce cadre, Beobank propose différentes formules. https://www.beobank.be/fr/particulier/epargner-investir/pension

(1) https://www.sfpd.fgov.be/fr/age-de-la-pension/quand#legal
(2) https://www.oecd-ilibrary.org/docserver/b6d3dcfc-en.pdf?expires=1576513853&id=id&accname=guest&checksum=D5907DEE4989B3457860C14304D9DF38
(3) https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t162#h2_0
(4) https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t149
(5) https://www.groups.be/1_94229.htm
(6) https://www.sfpd.fgov.be/fr/montant-de-la-pension/travailler