«Loxosceles tenochtitlan»: une nouvelle espèce d’araignée, dont le venin détruit la peau, découverte

La Loxosceles tenochtitlan est de la même famille que l'araignée violoniste que l'on peut rencontrer en France. Photo d’illustration Pixabay
La Loxosceles tenochtitlan est de la même famille que l'araignée violoniste que l'on peut rencontrer en France. Photo d’illustration Pixabay

Une nouvelle espèce d’araignée est à ajouter à la liste déjà très longue – plus de 48 000 espèces connues selon le World Spider Catalog – d’araignées déjà identifiées, note La Voix du Nord. Il s’agit de la « Loxosceles tenochtitlan » qui a été découverte dans la vallée de Mexico par des chercheurs de la National Autonomous University of Mexico (Unam), rapporte Futura Planète . Son nom, elle le doit à l’ancienne capitale de l’empire aztèque, Tenochtitlan. L’appellation Loxosceles, elle, correspond à un genre d’araignées. Genre dans lequel on trouve aussi l’araignée recluse (« Loxosceles reclusa ») ou l’araignée violoniste (« Loxosceles rufescens »).

Attirée par les déchets

Concernant cette nouvelle espèce, il faut surtout se méfier de son venin composé d’enzymes toxiques. Une seule des morsures de cette araignée détruit les tissus, provoquant des lésions nécrotiques de la peau jusqu’à 40 cm, détaille Géo. La morsure de cet arachnide peut également déclencher fièvre, nausées et douleurs articulaires. « La plaie commence par une tache violacée avec un pourtour rouge inflammatoire, qui peut donner lieu à une bulle hémorragique », décrivent nos confrères de Futura Planète. Il n’existe pas vraiment de traitement pour contrer ce venin, seuls des antibiotiques sont généralement prescrits afin de prévenir le risque d’infection secondaire. En cas de graves lésions cutanées, la chirurgie peut être nécessaire.

Même si la « Loxosceles tenochtitlan » fuit généralement l’homme, « elle est attirée par les déchets car elle peut se nourrir des insectes qui se trouvent autour, et les femelles sont deux fois plus toxiques que les mâles » expliquent les scientifiques. Un conseil si vous allez au Mexique : bien ranger et laver sa maison et surtout, vérifier les draps et les chaussures !

Le Mexique est le pays qui accueille la plus forte diversité d’araignées du genre Loxosceles, avec 40 des 140 espèces connues. En Europe, la principale représentante du genre Loxosceles est l’araignée violoniste. En 2016, un touriste belge avait échappé à l’amputation après une morsure d’araignée violoniste.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous