Accueil Société

Pieter De Crem met en garde sur l’augmentation «d’extrémistes de droite légitimant l’usage de la violence»

En ce qui concerne l’extrémisme de gauche, on constate, selon le ministre, « un recul des activités violentes ».

Temps de lecture: 2 min

Outre les groupuscules d’extrême droite classiques déjà fichés de longue date, on constate une hausse significative d’individus et de petites cellules de la mouvance d’extrême droite qui légitiment l’usage de la violence », a répondu le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem à une question écrite de la députée Carina Van Cauter (Open VLD).

« L’extrémisme de droite se limite actuellement en Belgique presqu’exclusivement au monde virtuel. De plus en plus d’individus et de petites cellules déclarent sur les réseaux sociaux leur souhait d’entreprendre plus d’actions militantes », selon Pieter De Crem.

En 2019, 12 groupes d’extrême droite ont été détectés, alors qu’on en avait repéré 9 en 2018 et 17 en 2017. D’après le ministre, il est compliqué de déterminer de combien de membres ou sympathisants disposent ces groupes « parce qu’ils n’ont pas tous une formule d’enregistrement des adhésions ».

En ce qui concerne l’extrémisme de gauche, on constate, selon le ministre, « un recul des activités violentes ». « Les actes violents dans cette mouvance sont le fait d’un nombre très réduit d’anarchistes qui sont actuellement dans l’attente d’un verdict et ont, de ce fait, réduit leurs actions », a encore précisé M. De Crem.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lefèvre Jean-Luc, lundi 23 décembre 2019, 16:12

    Et les "black box", de droite eux aussi? Pour ne rien dire de certains radicaux de l'écologie qui s'en prennent aux symboles du capitalisme?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko