Au Congo, une trentaine de groupes armés s’engagent à un «cessez-le-feu»

Au Congo, une trentaine de groupes armés s’engagent à un «cessez-le-feu»
Photo News

Trente-deux groupes armés locaux actifs dans l’est de la République Démocratique Du Congo se sont engagés à observer un « cessez-le-feu » dans la région du Sud-Kivu, à l’issue d’une rencontre avec des officiels congolais, a-t-on appris auprès des participants.

Une centaine de personnes – parmi lesquelles des représentants de 32 petits groupes armés, de l’armée, de la police, de la société civile, des députés nationaux et provinciaux – ont pris part à cette rencontre qui s’est tenue du 18 au 20 décembre à Murhesa, près de Bukavu, la capitale du Sud-Kivu, selon un communiqué commun parvenu mardi à l’AFP.

Il a été décidé d’un « engagement de tous les responsables des groupes armés congolais présents à Murhesa à une cessation des hostilités dès le 23 décembre 2019 », note ce communiqué daté du 21 décembre. Il s’agit pour ces groupes armés d’observer un « cessez-le-feu » dans la province du Sud-Kivu à partir de cette date, précise-t-on.

Sur le même sujet
PolitiqueCongo
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous