Scandale de dopage: le Comité olympique russe sera défendu par un avocat suisse devant le TAS

photo news
photo news

Ce recours devrait être introduit vendredi, a expliqué Stanislav Pozdnyakov, le président du Comité olympique russe (COR), qui a affirmé soutenir personnellement cette position auprès de Iouri Ganous, le directeur général de la RUSADA, l’agence antidopage russe accusée d’avoir manipulé les données du laboratoire antidopage de Moscou, à l’origine des sanctions à l’encontre des Russes.

Or, Iouri Ganous se positionne à contre-courant du gouvernement et du reste de la direction de la RUSADA, jugeant les autorités russes coupables du scandale de dopage. Il s’est prononcé contre toute contestation des sanctions, estimant que le dossier n’avait que très peu de chances d’aboutir. C’est cependant lui qui doit signer le recours.

La RUSADA a tenu son assemblée générale mardi et s’est positionnée pour un recours, confirmant qu’elle allait demander à son directeur-général, Iouri Ganous, de notifier vendredi que la Russie conteste les sanctions.

« Le COR et la RUSADA travaillent avec plusieurs bureaux d’avocats », a expliqué Pozdnyakov. « Le Comité exécutif du COR a décidé aujourd’hui (mardi) de choisir l’avocat suisse Ramoni comme leur représentant. »

Le 9 décembre, l’AMA a interdit à la Russie de participer pour quatre ans aux principaux événements internationaux, notamment les Jeux olympiques 2020 et 2022 et la Coupe du monde de foot 2022.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous