Accueil La Une Belgique

Stéphane Hazée

Fatigué, l’Ecolo a choisi de ne pas devenir ministre wallon. A la stupeur des uns, avec l’admiration des autres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Qu’a-t-il gagné en 2019, le double mètre d’Ecolo ? En un mot : la paix ! En plus d’un second mandat de député régional et d’une contribution majeure à une deuxième participation de son parti à une majorité wallonne, avec le PS et le MR, ce n’est pas rien.

Mais la paix, oui ! Parce qu’au moment de franchir le Rubicon (en l’occurrence de devenir ministre, ce qui lui revenait presque de droit), le grand Namurois a renoncé à accorder la priorité à une carrière qui ne faisait sans doute que débuter. Epuisé par cinq années à la tête d’un groupe d’opposition rikiki et par un été de négociations ardues avec les futurs partenaires, Hazée a choisi de rentrer dans le rang, de siéger au parlement, certes, mais aussi de se donner le temps de s’occuper des siens et de réfléchir à la vie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs