Accueil Belgique

Marcourt doute juridiquement du numerus clausus

Marcourt a accompli son devoir pour les étudiants en médecine. Il rappelle le sien à la ministre De Block et lui suggère au passage de se méfier du numerus clausus juridiquement.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

C’est un courrier qui pourrait faire date… La ministre de la Santé Maggie de Block (Open-VLD) a trouvé vendredi matin dans sa boîte aux lettres, le décret relatif aux études de sciences médicales et dentaires adopté mercredi par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le petit colis était accompagné d’une missive signée par le ministre Marcourt. Le ton est policé d’abord, avant de verser dans un langage juridiquement plus menaçant. Dans ce courrier que Le Soir a pu consulter, le ministre francophone de l’Enseignement supérieur estime que « le mécanisme de contingentement fédéral » est de « nature hautement problématique sur le plan juridique ». Ceci alors même que la ministre De Block doute du décret francophone. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs