Accueil Société Régions Bruxelles

Migrants: toujours pas de certitudes sur le parcours d’intégration

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Comme l’ont pointé nos confrères de Bruzz ce jeudi, l’entrée en vigueur de l’obligation de participation au parcours d’intégration pour une partie substantielle de primo-arrivants n’aura pas lieu à partir du 1e janvier, comme cela était initialement prévu dans le cadre d’un accord passé entre la Région bruxelloise et la Flandre au cours de la législature précédente. Au cabinet du ministre Alain Maron (Ecolo), chargé de porter ce dossier côté bruxellois, on rappelle que depuis octobre dernier – l’écologiste avait alors déjà abordé le fait de repousser la date d’entrée en vigueur –, la situation n’a guère avancé. « Les acteurs de terrain, les bureaux d’accueil pour primo arrivants et les communes ne sont pas suffisamment préparés. L’échéance prévue par l’ancien gouvernement s’est avérée irréaliste. Nous héritons d’un dossier insuffisamment mûri depuis le vote de l’ordonnance et la signature de l’accord de coopération » justifie Pascal Devos, son porte-parole. Au cours du mois de janvier, Alain Maron devra rencontrer son homologue flamand Bart Somers (Open VLD) en vue de préparer un nouveau calendrier d’atterrissage. « Le travail suit son cours actuellement. Il faut garantir des places en suffisance (y compris pour le public volontaire), des canaux d’information et de communications, des services communaux correctement équipés, etc. Nous serons bientôt en mesure d’annoncer une nouvelle échéance réaliste ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo