Photovoltaïque, véhicules interdits, allocations...: ce qui change à Bruxelles ce 1 er janvier

Photovoltaïque, véhicules interdits, allocations...: ce qui change à Bruxelles ce 1 er janvier
Sylvain Piraux

De nombreux changements entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2010. Un nouveau régime d’allocations familiales s’appliquera notamment en Wallonie et à Bruxelles, où le nouveau montant de base sera de 150 euros par enfant né après le 1er janvier.

Tout ce qui va changer en Belgique à partir du 1er janvier 2020

Allocations familiales

À Bruxelles, tous les enfants basculeront vers le nouveau modèle, y compris ceux nés avant 2020. Le nouveau montant de base sera de 150 euros par enfant né après le 1 janvier 2020. Pour les enfants qui ont vu le jour avant cette date, le nouveau montant de base passera à 140 euros. Cette allocation de base pourra varier selon la taille et les revenus du ménage. De plus, un supplément pourra être accordé en fonction de la situation de l’enfant (handicap, orphelin, études supérieures…). Chaque famille percevra au moins le montant auquel elle avait droit en décembre 2019.

Pour la première naissance/adoption, les parents toucheront une prime de 1.100 euros, pour les suivantes, une prime de 500 euros sera accordée.

Le photovoltaïque

Le principe de compensation pour les propriétaires de panneaux photovoltaïques (d’une puissance inférieure à 5kW) sera supprimé à partir du 1er janvier en Région de Bruxelles-Capitale. Ce principe leur permettait de déduire l’électricité qu’ils injectaient de la quantité qu’ils prélevaient sur le réseau et d’ainsi réduire la partie « coût de réseau » de leur facture d’électricité. La compensation reste par contre d’application pour la partie énergie (dite également « commodity ») de la facture.

Avec cette décision, prévue depuis plusieurs années, le régulateur bruxellois de l’énergie Brugel souhaitait mettre fin à « une discrimination ». « Dans l’ancien système en effet, les consommateurs ’classiques’ étaient discriminés vis-à-vis des ’prosumers’ par rapport aux frais du réseau de distribution, puisque les ’prosumers’ ne contribuaient à ces frais qu’en raison de la quantité nette d’énergie prélevée (après compensation), alors même qu’ils avaient utilisé le réseau de distribution pour toutes les quantités brutes prélevées », avait-il expliqué lors de l’annonce de la fin du mécanisme.

Selon Brugel, la hausse de la facture annuelle du consommateur moyen ne dépassera pas 150 euros.

Frais de distribution de l’électricité et du gaz

Les frais de distribution de l’électricité et du gaz en Région de Bruxelles-Capitale diminueront en 2020 avant de remonter par la suite, selon la grille tarifaire 2020-2024 de Sibelga, le gestionnaire du réseau de distribution bruxellois, approuvée par le régulateur Brugel. Les nouveaux tarifs seront d’application à partir du 1er janvier.

Concrètement, les frais de distribution sur la facture globale du client « mixte » moyen (consommation de 2.800 kWh en électricité et 12.000 kWh en gaz) baisseront de 5,8 % en 2020, soit de 33,70 euros, avant de repartir à la hausse. L’augmentation entre 2019 et 2024 est estimée à 2,7 %, soit 14,50 euros par an pour les consommateurs résidentiels. Elle restera cependant « nettement inférieure » à l’indexation (8,9 % cumulés sur la période), souligne Brugel. La distribution représente 28 % de la facture globale de gaz d’un ménage bruxellois et 32 % de la facture d’électricité, rappelle le régulateur.

Les véhicules interdits en Région bruxelloise

À partir du 1er janvier, les véhicules Diesel de norme européenne d’émission Euro 3 s’ajoutent à la liste des véhicules interdits dans la zone basse émission couvrant la Région bruxelloise. Pour ces motorisations, seul un accès de maximum 8 jours par an et par véhicule est possible via l’achat d’un pass d’une journée de 35 euros. Une période d’adaptation est prévue et les propriétaires des nouveaux véhicules interdits ne recevront pas d’amende avant le 1er avril.

Stationnement aux abords de Forest National

À partir du 1er janvier 2020, une zone « événement » sera d’application dans les rues avoisinantes la salle de concert bruxelloise Forest National afin de diminuer la pression automobile et d’apporter une solution aux problèmes de stationnement rencontrés par les riverains, indique le site de la commune.

Concrètement, les clients de Forest National qui chercheront à se garer dans cette zone seront soumis à un tarif de 5 euros par heure de stationnement, avec un maximum de 4h30. La mesure ne sera d’application que les soirs de spectacles, précisément de 18h à 24h, et remplacera les autres zones habituellement en vigueur dans les quartiers de la commune.

La carte riverain permettra de se soustraire à ce tarif. Les habitants qui accueillent des visiteurs le jour d’un événement pourront par ailleurs obtenir une carte visiteur et leurs invités ne devront dès lors pas s’acquitter des 5 euros de l’heure. De leur côté, les personnes travaillant à Forest pourront demander une carte professionnelle tandis que celles pratiquant un sport dans le périmètre de la zone « événement » pourront obtenir une carte sport. La création de cette zone sera testée pendant un an. Le dispositif sera ensuite évalué avant une éventuelle reconduction.

Les écluses du canal Albert également en service le dimanche

En 2020, les écluses du canal Albert seront également en service le dimanche sans frais supplémentaires. La voie navigable sera désormais ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L’objectif est de rendre le canal Albert et la navigation fluviale encore plus attractifs par rapport à la route.

Jusqu’à présent, les six écluses du canal Albert, qui relie Liège à Anvers, étaient ouvertes du dimanche à 22h00 jusqu’au samedi à 22h00. Il n’y avait pas d’opération structurelle les dimanches et les jours fériés. L’une ou l’autre écluse pouvait toutefois être exploitée si la demande économique était démontrée, mais les frais devaient être remboursés.

Chaque année, 40 millions de tonnes de marchandises transitent par le canal Albert, soit l’équivalent de 2 millions de camions par an ou 8.000 camions par jour.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous