Accueil Société

Le vrai ou faux: une famille de réfugiés peut-elle s’acheter une maison grâce à l’argent des allocations familiales?

La sortie de Jan Jambon, citée dans le « Tijd », crée la polémique en Flandre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Dans son édition de ce week-end, le Tijd consacre un long papier à la personnalité du ministre président flamand Jan Jambon. Le journal souligne une anecdote racontée par deux fois par le leader N-VA à propos des réfugiés : « J’ai entendu qu’une famille avait pu se payer une maison grâce à l’argent des allocations familiales. » Après un rapide calcul, le journaliste pointe le caractère très exagéré de la déclaration : « Des enfants nés avant 2019 reçoivent entre 93 et 259 euros en Flandre. Même dans le scénario extrême selon lequel une famille de cinq enfants aurait attendu deux ans pour obtenir l’asile, vous arrivez à un maximum de 32.000 euros. C’est beaucoup d’argent, mais ça ne semble pas suffisant pour acheter une maison en Flandre. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

59 Commentaires

  • Posté par Vancauwenbergh Joseph, mardi 31 décembre 2019, 14:37

    Une grande partie des gens qui ne connaissent pas les règles vont croire en ces sornettes . Ces légendes sont distillées à dessein et avec un but bien précis. La honte c'est que le Ministre Président de Flandre se prête au jeu des "fake news". Est-ce étonnant de la part d'un des membres de la NVA très à droite, plus proche du Vlaams Belang que de la droite modérée? La remarque de la présidente du Open VLD est juste et courageuse. Pour une fois un ou une politique Flamand(e) ose dire que la NVA est plus poche de l'extrême droite que du centre droit. Je m'étonne que d'autre à part Groen n'ont pas réagi. Je trouve le CD&V fort peu courageux et peu digne. Il est temps que les politiques flamands dignes tapent sur la table des deux poings contre ce type de pratique. La NVA est abonnés aux injures envers tout ce qui n'est pas comme eux ou avec eux. Bart De Wever est l'empereur au pays des médisants, le roi des injures c'est sont seul mode de défense, mais plus grave les seules propositions constructives qu'il est capable de faire. Les politiques NVA c'est les "Trumps" Belges pardon Flamands. On peut se demander à juste titre s'ils ont une once d'humanité, de sentiments, de considération pour qui est différent, de respect pour l'être humain.

  • Posté par Vancauwenbergh Joseph, mardi 31 décembre 2019, 17:19

    De plus si le système est tel pourquoi ne pas en profiter. Je pense qu'il est indécent de reprocher au immigrés de bénéficier du système créé comme s'ils étaient des fraudeurs. Avant de le créer il fallait y réfléchir et décider oui ou non. Après faut fermer sa grande gueule et corriger en toute discrétion voila ce que ferrait un homme politique responsable et digne. Mais cela est trop demander à la NVA. Ce n'est pas le bénéficiaire de l'avantage qui est fautif si l'avantage est trop important, mais celui qui l'a créé. Monsieur Jambon apprenez le savoir-vivre en société et la décence politique, le respect.

  • Posté par LAURENT Christian, lundi 30 décembre 2019, 23:39

    Ne parle-t-on pas d'intégration?? En quoi cela pose-t-il problème si une famille d'immigrés se trouve un maison???

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 30 décembre 2019, 19:28

    Et Mr Jambon, il peut s'en acheter combien de maisons avec ce que l'Etat lui paie?

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 30 décembre 2019, 19:51

    Je ne vois pas ce que ça vient faire dans le débat

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs