Accueil La Une Opinions

«Chill» sacré nouveau mot de l’année 2019

Les internautes du « Soir » et de la RTBF ont plébiscité le terme venu de l’anglais. Sa diffusion au cours des derniers mois en Belgique a été portée par plusieurs campagnes publicitaires.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

C’est une victoire sans contestation. Avec 1.014 suffrages (sur un total de 5.224) en sa faveur, chill remporte le titre du nouveau mot de l’année 2019, laissant collapsologie (830 voix) et gilet jaune (682 voix) assez loin derrière lui et confirmant le succès d’estime dont il semblait bénéficier depuis plusieurs mois chez les moins de 30 ans, mais pas que…

Issu de l’anglais, chill y signifie littéralement « froid ». En français, son emploi est figuré : être chill, c’est être détendu, cool – terme qu’il a en quelque sorte remplacé –, c’est vivre une situation agréable. Le verbe chiller a fait son apparition aussi dans les conversations depuis quelques mois. Celui ou celle qui chille glandouille, lambine, s’adonne aux joies de ne rien faire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Hawkins Danielle, jeudi 2 janvier 2020, 13:57

    Etant bilingue français/anglais, je trouve l'emploi de tous ces mots anglais au sein de la langue française d'un débile profond. De plus quand il faut se farcir la prononciation atroce de mots anglais dans les diverses pubs, j'ai les poils qui se hérissent! A part ça, relax max!

  • Posté par Rahier Pierre, lundi 30 décembre 2019, 13:24

    Ce choix est ridicule, évidemment. Le mot élu ne peut que dépareiller la langue française, déjà tellement martyrisée dans la presse (Le Soir et la RTBF n'y échappent pas) et dans le langage quotidien de pas mal de gens, hélas.

  • Posté par Cock Gérard, lundi 30 décembre 2019, 9:59

    Cela devient du n'importe quoi....= la décadence!!

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 29 décembre 2019, 23:28

    Quelle avalanche de critiques ! Ce choix représente celui d'un cinquième des votants qui ont décidé de le placer en tête : la belle affaire ! Y voir un signe de décadence n'est-il pas un tantinet exagéré ? Personnellement, je ne l'aime pas à cause de sa consonance mais l'emploie qui veut. J'ai été un peu étonnée du choix car, en dehors de la publicité/sécurité et du Soir, je ne l'ai jamais rencontré, ainsi d'ailleurs que malaisant l'année passée (alors que j'ai plusieurs petits enfants en secondaire). Par contre spoiler est devenu habituel.

  • Posté par FREDERICK Christian, dimanche 29 décembre 2019, 20:34

    Quelle décadence. Celle de la langue française, mais aussi celle de notre société et de notre civilisation. On ne sait plus quoi inventer pour se démarquer, pour faire autrement que les autres, pour faire jeune, pour faire croire qu'on est dans le coup, pour se donner l'impression de se renouveler, pour inventer n'importe quoi du moment qu'on invente pour donner l'impression d'inventer du nouveau, bref on tourne en rond, on n'avance pas, on ne fait que recycler. Tant qu'à faire, que l'on remplace tous les mots du français par leur équivalent anglais, nous aurons ainsi l'impression d'inventer une nouvelle langue !

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs