La qualité de l’air en Belgique s’est améliorée en 2019

La qualité de l’air en Belgique s’est améliorée en 2019
Photo News

La qualité de l’air s’est améliorée en Belgique cette année, ressort-il d’un bilan provisoire publié lundi par la Cellule interrégionale de l’environnement (Celine). Concernant les particules fines, « les concentrations moyennes annuelles et le nombre de dépassements journaliers ont considérablement diminué », note-t-elle. Par ailleurs, la baisse progressive des concentrations de dioxyde d’azote (NO2) s’est poursuivie.

La valeur limite journalière européenne pour les particules fines (PM10) a été respectée en Flandre et à Bruxelles pour la sixième année consécutive, et en Wallonie pour la cinquième année consécutive, pointe Celine.

Cette limite de 50 µg/m³ ne peut être dépassée plus de 35 jours annuellement. En 2019, dans la majorité des points de mesure (56 sur 76), le nombre de dépassements est resté stable ou a diminué par rapport à 2018. Une augmentation du nombre de jours de dépassement a toutefois été constatée dans 18 sites de mesure.

Les concentrations moyennes annuelles aux points de mesure de dioxyde d’azote ont baissé en 2019 de 5 à 10 % par rapport à l’année précédente. La valeur limite européenne annuelle, fixée à 40 µg/m³, n’a été dépassée en aucun point de mesure respectant les critères d’implantation fixés dans la directive européenne 2008/50.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous